Basket
master_sig_400x1333px.jpg
master_sig_400x1333px.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
udanoh_le_portel.jpg
Actualités [20/21] JeepElite #19 : Le Portel-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​Ils ont du répondant

Objectif : victoire. Le mot d’ordre était clair et les SIGmen affrontaient une équipe du Portel elle aussi en quête de victoire. Après un démarrage sur les chapeaux de roue, la SIG Strasbourg a pris de plein fouet la réaction du Portel avant la pause, mais a surtout su y répondre avec application en deuxième mi-temps pour finalement s’imposer 74-80.

Belle adresse extérieure des SIGmen en début de rencontre, mais Le Portel réalisait une bonne entame également. Alors que Kris Richard se montrait à son avantage, en face McIntosh enfilait pour donner l’avantage à son équipe : 11-10, 3’. Les attaques étaient à la fête. Il faut dire que les défenses, elles, n’étaient pas des plus reluisantes des deux côtés. Les protagonistes cherchaient leur gamme et pendant ce temps les attaques déroulaient des deux côtés : 15-16, 5’. Notre adresse à 3pts tant durement critiquée ces derniers temps était des plus coquettes. Le 6/7 derrière l’arc dans le quart des Alsaciens permettait de s’envoler grâce à un 1-10 en notre faveur : 22-31, 8’30.  Eric Girard prenait un temps-mort pour remobiliser ses joueurs, mais ce sont bien les SIGmen qui venaient de mettre la main sur ces 10 premières minutes. Fin du 1er quart-temps : 26-33 (éval : 24-46).

Le trio Richard/Bohacik/Colson nous portait, mais attention au réveil des Nordistes. Mangin et Mcintosch commençaient à monter en température et les deux compères permettaient de ramener leur équipe à deux longueurs : 31-33, 12’. La défense locale était nettement plus agressive et nous avions plus de mal à trouver la faille. Bonzie provoquait et trouvait des solutions pour nous redonner de l’air (31-37, 13’15). Le problème commençait à prendre de l’ampleur quand le corps arbitral se mêlait de plus en plus à la rencontre. Les compteurs affichant 16 fautes à 5 à la 15ème minute, Le Portel tirait aisément partie des lancers obtenus pour égaliser : 37-37, 15’. Coach Tuovi prenait un temps-mort obligatoire, mais rien n’y faisait, dès le retour en jeu Le Portel prenait les commandes du match avec autorité. Le 17-4 pris dans le buffet en 8’ nous laissait coi... 43-37, 18’. Après 5’ sans le moindre panier de notre part, Kris Richard stoppait l’hémorragie et à la pause on s’en sortait bien après avoir laissé passer l’orage. Mi-temps : 43-43 (éval : 42-52).

Tirer un triat sur ce 2ème quart-temps et reprendre la marche en avant. Voilà le mot d’ordre au retour de la pause. Plus appliqués en défense, les SIGmen mettaient sous l’éteignoir l’attaque porteloise. Le jeu était très haché et pas des plus beaux à suivre dans ce quart-temps. Les fautes tombaient de partout et il fallait réussir à rester concentré face au faux rythme en cours. Qu’importe, nous étions toujours en tête à la 26ème minute : 47-52. Bonzie et Jaromir répondaient présents et avec l’apport de Jayson Tchicamboud, la SIG Strasbourg plaçait un coup d’accélérateur dans les dernières encablures de la période pour prendre ses aises : 51-57, 28’30.  Dix des vingt points de l’équipe dans le quart étaient à mettre au crédit de Bonzie et nous déroulions notre basket pour prendre le plus gros avantage du match à la Fin du 3ème quart-temps : 51-63 (éval : 44-77).

La fatigue étant un des éléments clés de la fin de saison, il fallait espérer de ne pas voir un dernier quart avec un nouveau changement de Momentum. Les deux équipes se jetaient corps et âme dans cette fin de match. McIntosh (15pts) ramenait les siens à 6pts (57-63), mais les SIGmen gardaient leur flegme et, malgré les plus de 50 fautes sifflées dans cette rencontre, nous gérions notre avance. Ainsi, à 5’ du buzzer, difficile d’imaginer autre chose qu’une victoire pour la SIG Strasbourg : 60-71, 35’. En effet, peu importe la suite du match, le money time n’allait pas voir le stress monter chez les Alsaciens (68-77, 38’). Au final, en dehors d’un 2ème quart-temps compliqué, Ike Udanoh (13pts-9rbs-3pds-6fp) et sa bande ont montré qu’ils avaient du répondant pour venir chercher leur 20ème victoire de la saison sur le parquet du Portel. SCORE FINAL : 74-80 (éval : 66-97).

 

statsestrepro.png

 

pub_eurometropole_v2.jpg

 

Légende