stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
lansdowne_asa_2.jpg
Actualités ​D. Lansdowne : «continuer à travailler»

​D. Lansdowne : «continuer à travailler»

Alors que l’équipe s’est vu octroyer un jour de repos, nous avons profité de celui-ci pour faire un petit point sur la présaison avec le capitaine DeAndre Lansdowne.

F.T : Petit retour sur le LuxTrophy. Quel bilan fais-tu des deux matches ?

D.L : On ressort déçu de ce week-end. Nous avons perdu les deux matches, mais je pense que nous aurions pu gagner. Nous avons les atouts pour gagner mais quand on voit ce que nous avons produit, nous sommes un peu embarrassés. C’est quelque chose qui peut arriver durant une présaison quand on a une équipe avec plusieurs nouveaux joueurs. Il faut qu’on trouve notre rythme car ça ne marchera que si nous sommes unis et ne faisons qu’un. Pour le moment, c’est difficile pour le coach. Il doit jongler avec les blessés, les nouveaux joueurs, Jarell n’était pas encore là. Les jours à venir seront meilleurs.

F.T : Tout n’est pas négatif pour autant…
D.L : Non tout n’est pas à jeter et surtout ce genre de week-end permet de savoir où on en est et ce qu’il nous manque. L’autre point positif c’est que tout le monde sait ce qu’on attend de lui, accepte son rôle et va dans le même sens. Parfois la présaison peut sembler frustrante en termes de résultats pour les fans, je le comprends, mais il faut bien comprendre que c’est aussi un processus d’apprentissage et que ça prend un peu de temps. L’objectif n’est pas d’être bon dès maintenant, l’objectif est à plus long termes quand la saison commencera.

F.T : Plus généralement, comment se passe la présaison ?
D.L : Le groupe est sain avec de bons gars. Le fait de repartir avec six joueurs comme base est une excellente chose. Cela permet de bien poser les choses, de mettre en place plus rapidement les systèmes pour les expliquer aux nouveaux. On s’entend bien en dehors du terrain, maintenant il faut que l’alchimie se fasse dans le jeu. La présaison sert aussi à mieux se connaître, trouver le vrai esprit de camaraderie qui fera de nous une équipe soudée. Comprendre le jeu, la philosophie du coach peut prendre du temps, mais il faut faire confiance au process et travailler dur. Le travail finit toujours par payer.

F.T : Maintenant que tous les joueurs sont signés, que penses-tu du profil de cette nouvelle équipe ?
D.L : Je trouve qu’un a une belle équipe avec de très bons éléments. On a des joueurs polyvalents, permettant de proposer des 5 différents. On peut présenter plusieurs visages offensivement et défensivement. Les joueurs de cette équipe sont là pour faire gagner l’équipe avant de penser à eux-mêmes et leurs stats. Ce n’est pas simple de construire une équipe compétitive avec 10/12 joueurs qui ont cette approche. Mais une chose est certaine à mes yeux, c’est le bon choix pour, dans le futur, se donner les moyens de réaliser quelque chose de bien.  

F.T : Matt a une position particulière dans ce groupe en tant que Rookie. Quel regard portes-tu sur lui ?
D.L : C’est une belle expérience et une superbe occasion qui se présente à lui. C’est un bon joueur et une très bonne personne. Il apporte des choses intéressantes à cette équipe. Il peut jouer à l’extérieur, à l’intérieur, il est physique, jeune, athlétique et absolument pas égoïste. Il doit apprendre pour vraiment bien appréhender le basket européen, mais il montre qu’il a envie d’écouter et d’apprendre. Cette saison est un défi pour lui, mais aussi pour les coaches. Ce n’est jamais simple de choisir un rookie qui découvre un nouveau basket, mais j’ai totalement confiance en Lassi. Enfin, concernant Matt, il est jeune mais il est extrêmement talentueux et surtout il est toujours positif. Je suis certain qu’il va beaucoup nous apporter et qu’il va grandir très vite dans le jeu.

F.T : Quel est le mot d’ordre pour cette semaine ?
D.L : Nous avons prévu plusieurs séances vidéo afin de débriefer ce tournoi car c’est nécessaire. Il faut analyser et travailler ce qui n’a pas été. On va se parler et être certain que personne ne reste bloqué sur les deux défaites, que ce n’est que la présaison et qu’on doit avancer en tirant les leçons. Nous sommes des compétiteurs. Bien sûr, même en présaison nous voulons gagner, mais il faut que tout le monde ait bien conscience que nous sommes en présaison est que c’est un processus global avec un résultat étalé sur plusieurs semaines. Nous allons continuer à travailler tant tactiquement que physiquement, pour nous préparer au mieux pour le beau challenge qui nous attend samedi et ce match face au Bayern Munich.