stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
mitchell_tuovi_asa.jpg
Actualités ​M. Mitchell : «le meilleur endroit pour grandir»

​M. Mitchell : «le meilleur endroit pour grandir»

Matt Michell prend petit à petit ses marques à Strasbourg, au Rhenus et avec ses nouveaux coéquipiers. Alors que l’équipe est au milieu d’un semaine de travail qui la mènera jusqu’au LuxTrophy, nous sommes allés à sa rencontre pour faire un peu plus connaissance.

F.T : Comment vas-tu et comment se passe ton adaptation ?

Matt Mitchell : « Je vais bien. Je suis bien installé et je prends mes marques de plus en plus chaque jour. Tout va bien, je suis très heureux ».

F.T : Peux-tu te présenter au tant que basketteur ?
M.M : « Je suis un joueur qui se donne à fond des deux côtés du terrain. J’aime quand le jeu est musclé, me battre au rebond, attaquer le cercle, mettre du rythme, mais aussi aider mes coéquipiers pour les mettre dans les meilleures conditions. Je suis quelqu’un de fiable, en qui mes coéquipiers peuvent avoir confiance et qui joue pour l’équipe et pas pour moi-même ».

F.T : Tu te qualifies plus comme un poste 3, un poste 4, un poste 4/3…
M.M : [il rigole et coupe] « C’est la question qui me suit depuis la fac. Je peux jouer sur les deux postes même si en grandissant je me trouve de plus en plus à l’aise au poste 3, mais dans le basket moderne il est clair que l’on ne peut plus dire « ce joueur joue à tel poste ». J’ai travaillé, et je travaille toujours, pour être efficace sur les deux postes. Je dois être capable de répondre aux demandes tactiques du coach ».

F.T : Pourquoi avoir choisi de venir à la SIG Strasbourg ?
M.M : « J’ai pour objectif de jouer en NBA, mais je sais que c’est avant tout un process. Chaque chose arrive en son temps et il y a des étapes à franchir. Nicola a appelé mon agent qui m’a parlé de Strasbourg et après m’être renseigné j’ai compris qu’ici j’allais apprendre, progresser et jouer. Quand j’ai vu ce que le club a apporté à des joueurs comme Ishmail Wainright et Bonzie Colson, je ne vais pas mentir, cela a clairement influencé positivement mon choix de venir. C’est difficile de partir des Etats-Unis pour la première fois, mais je sais que je viens jouer dans un club et des compétitions de haut niveau. Je pense que la SIG Strasbourg est le meilleur endroit pour grandir ».

F.T : Tu parles du niveau des compétitions en Europe. Quel est ton regard sur le basket européen ?
M.M : « Le basket européen peut sembler moins flashy que la NBA, mais dans le jeu et l’approche tactique, il y a un excellent niveau avec de très forts joueurs en Europe. C’est une évidence. Le championnat de France est un championnat très athlétique. Tout le monde te le dira, dans cette ligue il y a vraiment beaucoup de joueurs très athlétiques, polyvalents et tu sais que chaque match sera un combat ».

F.T : Tu dis que ton but est de jouer en NBA. Avant cela quelles sont tes ambitions ?
M.M : « Pour le moment la seule ambition personnelle que j’ai c’est de devenir un meilleur joueur. Je veux progresser. Mais mon ambition pour la saison est de gagner avec cette équipe. Je ne sais pas jusqu’où cette équipe peut aller et il faut prendre les matches les uns après les autres, mais une chose est certaine, quand je parle avec les gars, ils jouent pour gagner. J’aime l’état d’esprit qui règne dans ce groupe ».

F.T : Qu’est-ce que t’apportent tes coéquipiers ?
M.M : « Les gars comme Dre, Ike sont des exemples et je les écoute. Mais il n’y a pas qu’eux : Boci et JB échangent beaucoup avec moi par exemple. Ces gars connaissent le basket et certains en connaissent sans doute même plus que ce que je ne connaitrai jamais moi-même. Je suis jeune, je veux progresser et pour progresser il faut savoir écouter. A moi de m’inspirer d’eux et pas seulement dans le jeu. Il y a aussi beaucoup de choses à apprendre dans leur approche du quotidien en dehors du terrain ».

F.T : Un mot sur le coach et son staff…
M.M : « Coach Lassi et son staff veulent donner aux joueurs les clefs pour réussir. Ce staff est jeune, mais il est ambitieux. La philosophie de jeu et la manière de jouer est moderne. Ça me rappelle plusieurs équipes aux USA en université mais également en NBA. J’ai vu ça aussi à San Antonio par exemple, ce type de basket. On pourra toujours dire que ce staff est jeune, mais dans les faits ce qui compte ce sont les résultats. De ce point de vue, la saison passée et les résultats obtenus, ont démontré beaucoup de choses positives ».

F.T : Pour finir, qui es-tu en dehors du terrain ?
M.M : « J’ai toujours le sourire. J’aime visiter et j’ai envie de découvrir la ville, mais aussi le pays. Je veux comprendre la culture et aussi un peu la langue. J’ai appris à dire « bonjour ! ça va ?... Je joue au basket pour la SIG Strasbourg… Supermaché… je cherche du poulet » [rires] Je ne connais que ce dont j’ai besoin pour le moment, mais j’ai envie de mieux connaître car je veux pouvoir communiquer un peu avec tout le monde et pas simplement avec mes coéquipiers… »

F.T : A ce propos, on t’a vu passer quelque fois dans les bureaux …
M.M : [il coupe] « Evidemment ! J’ai envie de comprendre comment est structuré le club et qui y travaille. Il n’y pas que le jeu et ce qui se passe sur le terrain. Ça commence par les bureaux : du président jusqu’aux salariés. Tout le monde est important. L’équipe ne se limite pas aux joueurs, l’équipe c’est tout le club ».