stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
tuovi_lansdowne_bohacik_asa.jpg
Actualités [21/22]amical#3: Dijon - SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Photos

Retard à l’allumage

Pour son premier match lors de l’édition 2021 du LuxTrophy la SIG Strasbourg était opposée à la JDA Dijon. Dominés dans la bataille du rebond et restés à quai lors du 1er quart, les SIGmen ont payé un début de match en deçà de leur réel niveau pour finalement s’incliner 75 à 70.

Résumé du match

Les Dijonnais prenaient rapidement les commandes de ce match. Dominante aux rebonds (12 à 4 après 10’), la JDA menait déjà 11-6 après 5’. L’adresse extérieure des SIGmen était en berne. Le 1/6 à 3pts après 10 minutes de jeu faisait mal dans un quart-temps durant lequel Romain Ducote et sa bande venaient de tirer à 56% au global, faisant ainsi logiquement la bascule en tête. Fin du 1er quart-temps : 22-13 (éval : 31-9).

Le retour en jeu voyait alors une SIG Strasbourg plus incisive. Le 4-9 passait à leurs adversaires du jour voyait notre équipe recoller à quatre longueurs à 5’ de la pause (26-22, 15’). Emmenée par son capitaine Lansdowne qui montrait l’exemple (10pts en 11’) durant cette mi-temps, les SIGmen jouaient maintenant les yeux dans les yeux avec Gavin Ware et consorts, bien qu’affichant encore un petit retard de 7pts à la mi-temps : 36-29 (éval : 45-23).

Deux choses étaient certaines pour espérer tirer quelque chose de cette rencontre :  il allait falloir verrouiller le rebond, le zéro pointé de Ike à la pause dans ce domaine était juste inenvisageable, et il allait falloir retrouver une adresse extérieure qui semblait être restée en Alsace durant ces 20 première minutes (1/9 à 3pts).

 Hélas c’est bel et bien Dijon qui revenait pied au plancher de la pause. Ne se laissant pas perturber par les SIGmen, les Bourguignons faisaient le job pour repasser la barre symbolique des 10pts d’avance à la 25ème minute : 54-43. Mais, même si le combat sous le cercle était toujours le domaine de Rashard Kelly et sa bande (28 à 14 à la 30’), notre équipe se rebiffait. Avec envie, tout en s’appuyant sur une adresse de retour aux affaires (9/16 durant cette période), l’équipe remportait ce quart-temps avec la même marge qu’elle avait remporté le précédent : deux petits points. Fin du 3ème quart-temps : 59-54 (éval : 75-53).
Oublions le 1er quart quasi galvaudé, durant lequel nos joueurs n’avaient pas trouvé le rythme, les SIGmen continuaient bon an mal an leur marche en avant. Ainsi, aux forceps, les Alsaciens venaient souffler dans la nuque de Dijonnais qui n’avaient plus que 2pts d’avance à 5’ du terme : 68-66, 35’. Mais il était clair que le retard à l’allumage et la pénurie de rebonds offensifs faisaient mal… Pourquoi mettre un « S » d’ailleurs ?! Quand on sait que les SIGmen n’en n’ont arraché qu’un seul, un total des plus famélique en comparaison de l’orgie Dijonnaise (20 !), inutile de chercher plus loin. Au final, à l’issue d’un dernier quart équilibré niveau scoring (16-16), la JDA arrachait une victoire qui avait les moyens d’être à la portée de la SIG Strasbourg qui s’inclinait sur le score final de 75 à 70 (éval : 91-71).

Rendez-vous dès demain, dimanche 12 septembre à 14h30, pour la petite finale face à l'Elan Chalon.
statsestrepro.png

Les déclarations du match

Ike Udanoh : Nous perdons ce match, mais nous aurions pu faire beaucoup mieux. Nous avons commencé la rencontre beaucoup trop mollement. Nous n’avons pas joué notre jeu ni imposé notre tempo. Nous perdons car nous n’avons pas joué sur notre identité. Nous avons été plus agressifs en deuxième mi-temps et avons commencé à faire ce qu’on sait faire, mais nous n’avons pas été assez présents dans la bataille du rebond et j’ai une grande part de responsabilité en cela. C’est mon job et je n’ai vraiment pas fait un bon travail ce soir à ce niveau. Je leur ai laissé trop de rebonds offensifs pour leur offrir des deuxièmes chances et ça nous coûte le match. Il faudra se reprendre dès demain.

Lassi Tuovi : Nous avons montré de meilleures attitudes en défense en deuxième mi-temps et nous avions même l’occasion de rempoter ce match, mais le nombre de rebonds offensifs laissés était beaucoup trop important. Ils ont su nous impacter dès l’entame du match et nous, de notre côté, nous manquions de rythme. Ils ont su en profiter. Nous étions à quatre passes décisives pour 10 balles perdues à la pause : c’était impensable. Nous avons corrigé ce point en deuxième mi-temps, mais le mal était fait.