stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
bourg_roberson_.jpg

Dépassés à Bourg-en-Bresse

Pour ce premier déplacement en Betclic Elite, la SIG Strasbourg se rendait sur le parquet d’Ekinox pour affronter l’un des candidats légitime et affirmé au top 4 :  la JL Bourg. Coach Tuovi retrouvait sur son banc Yannis Morin mais devait se passer de Ike Udanoh préservé en raison d’une douleur au dos. Avec une rotation réduite et des maladresses trop nombreuses, les SIGmen se sont retrouvés totalement dépassés dans le dernier quart-temps et s’inclinent sur le score final de 65-57.

Le début de match était assez calamiteux pour les SIGmen qui ne trouvaient pas le chemin du cercle (5-0, 3’45). Bohacik venait stopper l’hémorragie par un tir à 3pts (5-3, 4’). Il donnait même l’opportunité à son équipe de passer devant (5-7, 5’40), mais les Bressans ripostaient directement pour égaliser (7-7, 6’). L’adresse n’était vraiment pas au beau fixe pour les deux équipes (28% pour Bourg et 33% pour Strasbourg). Ce début de match manquait cruellement de dynamisme : on était bien loin d’un « Saturday night fever » ! Après un 5-0 de Bourg-en-Bresse, Captain Dre permettait à son équipe de revenir à hauteur (10-10, 8’). Le rookie Matt Mitchell s’affirmait en attaque et bien aidé par Lansdowne, Strasbourg reprenait l’avantage à la fin du 1er quart-temps :12-17.

Le visage offensif des SIGmen avait meilleure allure en ce début de quart-temps (14-21, 12’). Mais quelques maladresses strasbourgeoises permettaient aux Bressans d’enchaîner une belle série (8-0) pour passer devant (22-21, 13’50). Yannis Morin stoppait leur élan et affirmait son retour avec un énorme dunk (22-23, 14’). S’en suivait une série strasbourgeoise (2-5) qui remettait les SIGmen sur de bons rails (24-28, 16’). Attention ! Les Bressans n’avaient pas dit leur dernier mot et revenaient à parité quelques secondes avant la mi-temps : 34-34.

Le retour sur le parquet voyait John Roberson porter son équipe en attaque pour se procurer l’avantage. Le numéro 3 était comme dans son jardin et grâce à lui, Strasbourg conservait son avance (38-45, 25’). S’en suivait une période de flottement où les Bressans parvenaient à défier la défense strasbourgeoise et revenaient beaucoup trop proche (45-47, 28’). Les SIGmen ne lâchaient rien et gardaient le rythme en attaque. Enfin, sur un panier de Captain Dré au buzzer, Strasbourg se procurait 6 longueurs d’avance à la fin du 3ème quart-temps : 47-53.

Le dernier quart-temps commençait et il allait falloir resserer sérieusement la défense car les Bressans ne comptaient rien lâcher devant leur public (50-53, 32’). Auteurs de 10pts, John Roberson continuait son œuvre dans la peinture et rassurait son équipe par la même occasion ! (50-55, 33’) Strasbourg ne parvenait pas à profiter de son avance et voyait les locaux revenir à hauteur… (55-55, 36’) Après 5 looooooongues minutes sans marquer, Léo Cavalière venait débloquer la situation (55-57, 38’). Depuis le début de la saison, les SIGmen nous ont habitué aux fins de match stressantes… Bon, c’est clairement le cas encore ici ! Alors que les SIGmen menaient durant les 25 dernières minutes, la JL Bourg passait devant à 1’ de la fin (59-57, 39’)… Axel Julien faisait danser la défense strasbourgeoise et donnait ainsi un avantage confortable et sûrement décisif à son équipe (61-57, 39’30). Trop de maladresses et une rotation réduite se sont ressentis sur cette fin de match. Score final : 65-57.

 
Les Strasbourgeois ont totalement déjoué dans ce dernier quart-temps (18-4) et se sont retrouvés totalement dépassés.  Quand on lit la feuille de stats, on peut ressentir l’absence de Ike Udanoh dans la domination de Bourg-en-Bresse au rebond (48 rebonds à 28), mais cela n’excuse pas tout... Il y a encore du travail !

Pas le temps de tergiverser : les SIGmen enchaînent avec un match de Basketball Champions League dès lundi 11 octobre face à Ostende.

C.E.

 

statsestrepro.png