stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
crocker_robersontofas_bursa_.jpg
Actualités [21/22] BCL#3 : SIG Strasbourg - Tofas Bursa Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

Frustrant…

La SIG Strasbourg accueillait Tofas Bursa dans le cadre de la 3ème journée de BCL, pour un match qui s’annonçait difficile face à une belle équipe turque. Après un début de match catastrophique les SIGmen n’ont pas lâché et ont même réussi à revenir, mais au final, malgré une balle de match entre leurs mains, ils ont du s’incliner sur le score de 74 à 76.

Le début de match voyait une équipe de Tofas plus incisive que la SIG Strasbourg et, quand après 1’50, le score affichait 0-8 coach Tuovi prenait déjà un temps-mort. Apathiques… Nos joueurs semblaient absents et le retour sur le parquet ne voyait pas de changement. Zubcic enchaînait avec un triple et un jump shot avant que Cook ne postérise notre défense en affichant déjà 8pts à son compteur personnel : 0-15, 4’. Sale… Violent ! Il fallait attendre 4’50 pour voir Leo Cavalière débloquer ENFIN notre compteur. Le collectif strasbourgeois semblait alors retrouver un second souffle et le 8-2 qui suivait permettait s’essuyer les plâtres d’un début de match catastrophique (8-17, 6’30). Mais la tâche était sacrément ardue car les Turcs ne levaient pas le pied pour répondre à nos SIGmen et après 10’ l’écart était conséquent. Fin du premier quart-temps : 13-25 (éval : 30-13).

Après ce retard à l’allumage, il n’allait pas falloir perdre du temps en route. Matt Michell l’avait bien compris et prenait les choses en main. Au scoring, appliqué en défense et présent au rebond, il était le principal instigateur du retour au premier plan de notre équipe. Le coach de Tofas le sentait bien et quand Matt signait un 10-4 en 5’, il devait prendre un temps-mort : 23-27, 15’. Les visiteurs parvenaient bien à marquer quelques paniers, mais au prix de gros efforts car les SIGmen n’étaient plus les mêmes. En cantonnant Tofas à 10 unités après 7’ dans ce quart, la SIG Strasbourg reprenait le lead dans le jeu et se rapprochait petit à petit. Ainsi, quand le gap n’était plus que de 4 unités à la 18ème minute (31-35) tout était encore possible. Tofas n’abdiquait pas, mais à la pause notre équipe allait un peu mieux. Mi-temps : 34-40 (éval : 36-48).

Le 21-15 du 2ème quart-temps avait remis les choses en place et la soufflante de coach Tuovi à la pause encore plus. Les murs avaient tremblé dans les couloirs du Rhenus durant le break. Le retour en jeu était alors la plus belle illustration du réveil attendu. La défense strasbourgeoise était plus agressive et l’attaque bien mieux. Notre jeu avait fière allure et un 3-10, ponctué d’un triple de Roberson faisait exploser le Rhenus permettant de prendre la tête du match : 44-43, 23’10. Mais ce diable de Kasey Shephard sortait de sa boîte. Inexistant en 1ère mi-temps, il enquillait 7pts pour permettre aux siens de repasser devant (50-52, 26’) et nos joueurs devaient développer de gros efforts pour répondre au combat proposé. Les débats s’équilibraient et les protagonistes se rendaient coup pour coup et même si la SIG Strasbourg remportait cette période du plus petit des écarts (21-20), c’était bel et bien toujours Tofas qui menait encore à la Fin du 3ème quart-temps : 55-60 (éval : 61-70).

Rien n’allait être simple et Cruz and Co nous le faisaient bien comprendre. Le Mexicain portait son équipe, mais la nôtre ne baissait pas pavillon pour autant. Captain Dre et Yannis Morin sortaient les muscles et ce binôme repoussait les visiteurs dans leurs retranchements pour recoller à 1pt à 5’30 de la fin, après un 9-2 qui maintenait la pression sur leur adversaire du soir : 65-66, 34’30. Le souffle strasbourgeois dans la nuque des Turcs était de plus en plus fort et il fallait développer des efforts colossaux pour répondre à l’intensité de Tofas. Quel match ! Les deux équipes se donnaient sans compter et le plus dur semblait être fait quand à 3’34 du buzzer, Matt Mitchell égalisait de nouveau : 68-68 ! Mais Cook nous mijotait une belle fin de match avec son compère Cruz (23pts) et, à l’entrée du money time, ils offraient à leur équipe un avantage qui semblait irrémédiable : 68-73, 37’30. Néanmoins, Jaromir Bohacik plantait un triple à 15 secondes de la fin pour maintenir l’espoir (74-75), hélas la suite était désastreuse. Tony Crocker faisait faute sur Cruz qui convertissait un lancer sur deux, juste avant de vendanger une dernière possession dont il voulait être le héros… Quel dommage. SCORE FINAL : 74-76 (éval : 80-85).

statsestrepro.png

Si près si loin pour la SIG Strasbourg qui a payé très cher une entame de match complétement manquée. On retiendra le retour et la combativité durant les 35 autres minutes de la rencontre, mais cette équipe de Tofas a montré de belles choses et n’a pas volé sa victoire. Il y avait la place pour mieux, mais, hormis le début de match, quelques détails ont coûté cher… Rien n’est perdu dans cette BCL. Voilà la SIG Strasbourg à 2V/1D, à égalité avec Tofas. Les matches retours sont devants nous et tout est encore possible.
 

Légende