stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
mitchell_lansdownekalev_.jpg
Actualités [21/22] BCL#1 : SIG Strasbourg - BC Kalev Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​Lansdowne le rythme !

Pour son premier match de la saison en BCL, la SIG Strasbourg accueillait les Estoniens de Kalev-Cramo. Un match piège face à l’équipe suposée la plus « faible » de la poule pour beaucoup. Une belle erreur car ce match, malgré la victoire inextremis des SIGmen (75-73) a montré que cette équipe a les moyens de faire quelques bons résultats. Fort heureusement notre capitaine DeAndre Lansdowne était là pour montrer l’exemple avec ses 21pts et 5ints. Il a, à coup sûr, su galvaniser Matt Mitchell auteur de la claquette dunk de la victoire. ON PREND !

Pour une entrée en lice en BCL, on aurait pu espérer mieux. Comment dire ? Comment résumer ce début de match ? Catastrophique ?... Pas loin oui ! Les SIGmen étaient à côté de leurs pompes et le résultat était sacrément douloureux. Quand le tableau de score affichait 3-12 après 3’50, les 3025 spectateurs du Rhenus hallucinaient quelque peu. Le temps mort qui suivait était sans aucun doute aux antipodes de la tendresse ! Les cloches venaient d’être sonnées, les points remis sur les i et les barres sur les t car derrière la machine retrouvait son allant. Les 8pts de Roberson, Curier et Lansdowne faisaient un bien fou et on respirait un peu : 11-14, 6’. Bien sûr quand il y a péril en la demeure c’est forcément en suivant un guide qu’on trouve des solutions. Et qui de mieux que le capitaine pour montrer l’exemple. Absolument phénoménal, Dre Lansdowne signait une fin de 1er quart de toute beauté avec 8pts, 3ints et 1pd pour porter son équipe. Grâce à lui, nous revenions à 3pts avant que les Estoniens concluent la période sur la ligne des lancers-francs. Fin du premier quart-temps : 19-24 (éval : 19-33).

Hélas, l’équipe retombait dans ses travers au retour de la pause et quand un 3-9 venait sanctionner les largesses des SIGmen, Lassi Tuovi pétait un câble sur le banc. Messieurs : FOCUS BON SANG ! Derrière John Roberson and Co se réveillaient et un 11-0 en 2’ permettait d’égaliser : 33-33, 15’. On respire… La défense avait un plus de gueule et forcément quand la défense va, tout va ! L’attaque strasbourgeoise retrouvait un peu plus un visage proche de ce qu’on attend d’elle. Oubliez les pauvres 4 petits rebonds captés lors du premier quart-temps, les 12 de cette période constituaient une base solide pour développer un jeu plus intense et plus précis. Sous l’impulsion d’un collectif retrouvé, c’était bel et bien la SIG Strasbourg qui menait à la mi-temps : 41-36 (éval : 45-40).
 

Le 3ème quart-temps allait être la période « Mitchell show ». Sur tous les fronts, le numéro 11 de la SIG Strasbourg avait à cœur de corriger une première mi-temps dont il était totalement passé au travers. Au rebond, à la passe, au scoring et surtout tout en énergie, il portait la SIG Strasbourg durant ce quart et l’avance des siens ne cessait de croître (50-42, 25’30). Mais Kalev Cramo ne lâchait pas l’affaire et la suite de la période voyait deux équipes se rendre coup pour coup. Dre Lansdowne prenait le relais de Matt en remettant le bleu de chauffe et finalement si le score du quart-temps était nul (17-17), le jeu lui l’était beaucoup moins. En effet, le suspens était total et le match plaisant à la fin du 3ème quart-temps : 58-53 (éval : 65-55).

Les visiteurs mettaient plutôt bien à profit les premiers instants de l’ultime période. Nurger ramenait son équipe à un tout petit point (58-57, 31’), mais Dre veillait au grain ! En véritable chef d’orchestre, il jouait avec maestria une partition quasi parfaite. Ses triples faisaient très mal à Kalev Cramo mais émerveillaient un public totalement acquis à sa cause. Quand un 3ème primé dans ce quart amenait l’avance de la SIG Strasbourg à +8 (73-65, 36’45), le coach visiteur se devait de prendre un temps-mort pour tenter de le stopper dans sa dynamique. Qu’importe les stratégies adverses, Lansdowne le ton, Lansdowne l’exemple, Lansdowne le rythme…LANSDOWNE TOUT ! Ses 21pts au final étaient forts, mais ils n’empêchaient pas de sacrées frayeurs pour finir ce match ! En effet, Silas Melson était touché par la grâce. Enquillant 8pts de rang il égalisait pour son équipe à 7’3sec du buzzer : NO WAY ! Mais le dernier mot aller revenir à Matt Mitchell qui signait une deuxième mi-temps de folie par un dunk à 1,4sec de la fin et verrouiller la victoire ! Incroyable mes amis ! SCORE FINAL : 75-73 (éval : 84-78).

statsestrepro.png

 

Légende