stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
crocker2ldlc_asvel.jpg

​On les a « Crocker » !

Après deux matches à l’extérieur, les SIGmen étaient de retour dans leur Rhenus pour accueillir le champion de France en titre : LDLC ASVEL. La #SIGArmy était venue en nombre pour pousser son équipe et le moins qu’on puisse dire c’est qu’ils ont vu un sacré show avec en tête d’affiche Tony Crocker (30 d’éval) qui a permis à la SIG Strasbourg de sortir vainqueur de son bras de fer 82-74. Une victoire référence !

Les pistoleros étaient de sortie en début de match. Si Tony Crocker et John Roberson dégainaient très vite, Strazel y répondait, mais Tony était à l’aise et un nouveau triple devançait une contre-attaque de Boci. Tout ce beau monde était au diapason et c’est bel et bien la SIG Strasbourg qui menait : 11-3, 3’. Un temps-mort villeurbannais était alors logiquement appelé, mais le retour sur le parquet n’accouchait pas de grands changements. En effet, les SIGmen voguaient sur une adresse lunaire. A 8/9 au global dont un joli 4/4 à 3pts, la SIG Strasbourg marchait sur l’eau mes amis : 20-7, 5’30 ! Notre équipe avait fière allure face à l’armada LDLC ASVEL, et quand captain Dre plantait un nouveau primé, le navire strasbourgeois avait fière allure (23-12, 7’30). En tête de proue Tony Crocker (8pts-4rbs-1pd) nous sortait un petit bijou de période. Et même si les visiteurs retrouvaient un second souffle, ce sont les SIGmen qui menaient à la Fin du premier quart-temps : 25-17 (éval : 30-13).

Et que serait un navire sans son capitaine ?! Et que personne ne s’y trompe, le nôtre assume son rôle ! Dre enflammait le Rhenus d’un poster sur Kahudi, suivi d’un 3pts en transition et, sous son impulsion, la SIG Strasbourg voguait sans encombre : 32-17, 21’30.  Mais il était clair que Charles Kahudi et ses hommes n’allaient pas prêter le flanc si facilement. Sans faire de bruit, les Noirs et Blancs passaient un 2-9 en 1’30 afin de repasser sous la barre des 10pts : 34-26, 13’30. Un run qui marquait le début de grosses difficultés pour notre équipe. En effet, la machine villeurbannaise semblait avoir laissé passer l’orage d’un premier quart d’euphorie strasbourgeoise et, petit à petit, revenait dans le match (38-35, 17’30). Nous laissions passer de précieux points sur la ligne, mais néanmoins à la pause notre adresse et, une fois n’est pas coutume, une légère domination au rebond (15-11), nous permettaient de mener à la mi-temps : 41-38 (éval : 43-38).

Une chose était certaine, il allait falloir afficher un haut niveau de jeu et d’intensité pour contre-carrer les plans de l’équipe de TJ Parker. Les deux équipes jouaient les yeux dans les yeux, mais, à l’énergie et aux talents, LDLC ASVEL remettait les pendules à l’heure et les comptes à l’équilibre après 23’30 : 47-47. Tony Crocker gratifiait le public d’une belle première à domicile et ses 13pts après 25 minutes permettaient de garder le cap (52-47). Débutait alors une sacré partie de manivelles durant laquelle le jeu se musclait forcément et une guerre de lancers s’opérait. A ce petit jeu LDLC ASVEL ne laissait échapper aucune miette (52-52, 27’), mais cette fin de quart était marquée de l’empreinte de Leo Cavalière. Quand il s’agit de charbonner, mettre les coups qu’il faut, batailler, Leo n’est pas le dernier. Au contraire on est dans son jardin au garçon ! Avec 6pts, 1rb et 1int en 1’26 Léo en imposait et la SIG Strasbourgrestait aux commandes : 58-54, 29’. Et ne nous mentons pas, on commençait à vraiment se dire qu’on avait les moyens de les mettre dans les cordes. Fin du 3ème quart-temps : 60-54 (éval : 62-50).

Alors bien sûr Youss Fall et consorts ne baissaient pas pavillon (60-59, 31’), mais cette équipe a du cœur ! Et ce cœur ils le mettaient à l’ouvrage messieurs dames. Suivait alors une déferlante avec Yannis Morin en instigateur et l’inévitable Dre Lansdowne en finisseur, qui faisait exploser le chaudron Rhenus après un magnifique 9-2 : 69-61. Rien n’allait nous être offert, mais même quand les Noirs et Blancs se rapprochaient, personne ne paniquait et surtout Tony Crocker se posait en patron ! Quel régal dans ses prises d’initiative le dernier venu récitait sa partition et ne fuyait pas devant ses responsabilités. Deux triples calmaient l’ardeur du champion en titre qui commençait à sentir que ses valises allaient être plus lourdes au retour qu’à l’aller : 77-69, 38’. Le money time avait un gout si sucré et agréable car la messe était dite et les SIGmen pouvaient communier avec leur public car ils venaient de faire tomber le leader invaincu. SCORE FINAL : 82-74 (éval : 83-66).

statsestrepro.png
Une victoire référence qui lance la saison en Betclic ELITE ! L’indiscutable MVP du match Tony Crocker (24pts-7rbs-2pds) signait un très sexy 30 d’éval pour porter l’équipe vers la victoire, mais attention à ne pas réduire cette victoire à sa performance XXL. DeAndre Lansdowne a joué en mode patron (13pts), Yannis Morin est monté en température (12pts-5rbs-3ints) ou encore Leo Cavalière a sué sang et eau dans la peinture. Plus globalement le collectif strasbourgeois a asphyxié celui de LDLC ASVEL pour faire chuter un champion en titre qui n’est plus invaincu dans l’hexagone.

 

Légende