Image
roberson2_dijon.jpg
23 déc 21 - Résumé de match

Une fin frustrante

Pour son dernier déplacement de l’année 2021, la SIG Strasbourg se rendait ce jeudi 23 décembre sur le parquet de la JDA Dijon. Après s’être bien battus, les SIGmen se sont écroulés dans le dernier quart, laissant les Dijonnais l’emporter lors d’une prolongation rythmée par des fautes sur le score final de 97-88. Il y avait la place, dommage !

David Holston ouvrait le compteur dijonnais (2-0, 0’30). Le match commençait timidement et lentement (3-5, 3’). Sous l’impulsion du duo Kelly/Carrington, Dijon se mettait en marche à 3pts pour prendre l’avantage (9-7, 4’). Le score tardait à décoller en ce début de match. Heureusement, Matt Mitchell et Yannis Morin se démenaient pour maintenir le cap (11-10, 6’). L’adresse extérieure des Dijonnais s’intensifiait (60% de réussite aux tirs), si bien que la JDA se procurait une légère avance (15-12, 7’). Ike Udanoh entrait sur le terrain avec une belle détermination. Le numéro 5 était l’auteur d’un 0-6 et permettait à son équipe de prendre pour la première fois les devants (15-18, 8’). Le guerrier Léo Cavalière faisait lui aussi une entrée intéressante avec un 2+1 (19-21, 9’). Fin du 1e quart-temps : 19-23

Le deuxième quart-temps voyait les Strasbourgeois continuer leur série pour creuser l’écart (21-27, 12’). Mais attention à la réponse dijonnaise : les locaux ripostaient avec un 6-0 pour revenir à hauteur (27-27, 14’). Un mot d’ordre : DEFENSE !  Notre sérial shooteur John Roberson se mettait en marche et enchaînait deux triples pour reprendre les devants (29-33, 15’). On avait notre duel tant attendu sur le terrain : David Holston répondait directement à 3pts ! (32-33, 15’30). L’adresse strasbourgeois était plus fructueuse (63% d’adresse aux tirs) et ça faisait du bien (32-35, 17’) ! Le collectif dijonnais ne lâchait rien et répondait au combat pour recoller au score (36-37, 18’). Et, sous l’impulsion de David Holston (2/3 à 3pts), Dijon reprenait l’avantage (39-37, 19’). C’est sur un 12-0 que les Dijonnais terminaient cette période pour rejoindre les vestiaires en tête. Mi-temps : 44-37 (éval : 47-35).

Le redémarrage était assez compliqué pour les SIGmen qui rataient de belles occasions (46-39, 23’). Heureusement, l’adresse de Dijon n’était pas non plus au rendez-vous. John Roberson peinait à canaliser son adversaire David Holston. Coach Tuovi le remplaçait par JB Maille. Côté Dijon, Gavin Ware s’imposait dans la peinture (48-42, 24’). La défense strasbourgeoise était vilainement prise à défaut par les Dijonnais qui creusaient de plus en plus l’écart (50-42, 25’). Dans la pénalité, les Strasbourgeois donnaient des cartouches à Dijon sur la ligne des lancers (54-46, 26’). Retournement de situation : les Dijonnais voyaient les fautes pleuvoir sur leurs têtes et derrière, Ike et John convertissaient sur la ligne des lancers. Le 0-7 permettait aux SIGmen de recoller au score (54-53, 27’). Les Dijonnais étaient au point mort et les Strasbourgeois en profitaient par l’intermédiaire de Matt Mitchell pour passer devant (54-55,28’). Après 3’15 sans marquer, Dijon débloquait son compteur sur la ligne des lancers (56-57, 29’). Fin du 3ème quart-temps : 58-57 (éval :62-57)

L’ultime quart-temps voyait un homme sortir du lot : JB Maille qui portait son équipe en enchaînant 5pts pour prendre les devants (61-62, 33’). Le meneur strasbourgeois nous sortait un gros match avec 100% de réussite aux tirs (15pts). Le duo Ware/Holston répondait au combat (64-62, 35’). La JDA Dijon mettait la plupart de ses points sur la ligne des lancers, mais le score était serré (69-67, 37’). John Roberson était le symbole de la révolte strasbourgeoise (69-72, 38’).  Les Strasbourgeois maintenaient le cap, mais il allait falloir tenir car Dijon n’était pas loin (71-74, 38’30). ROBERSON LA REVOLTE nous plantait un 3pts à 1minute de la fin (74-77, 39’). Le dijonnais Carrington répondait directement pour se rapprocher d’un petit point (76-77, 39’20). La pression se ressentait sur le terrain. Boci provoquait la faute et derrière il mettait les deux lancers (76-79, 39’50). Après le temps mort, Carrington plantait un énorme shoot à 3pts (79-79, 39’55). La dernière action strasbourgeoise n’était pas concluante. Fin du temps réglementaire : 79-79 (éval 83-81)

Direction les prolongations ! Jarell Eddie provoquait la faute sur son tir à 3pts et convertissait sur la ligne des lancers (79-82, 41’). Carrington continuait de shooter à 3pts pour égaliser (82-82, 41’10). Les fautes s’accumulaient côté Strasbourg (86-82, 42’). Léo Cavalière et Captain Dre ramenaient leur équipe à égalité (86-86, 44’), mais, Dijon n’avait pas dit son dernier mot… Et ça commençait à piquer pour nos Strasbourgeois qui subissaient l’intensité des Dijonnais en cette fin de match (92-86, 44’15). Une faute antisportive était sifflée contre Jarell Eddie et derrière David Holston réussissait ses deux lancers francs (96-86, 44’40). Autant dire que le match était plié… Frustrant ! Score final : 97-88 (éval : 108-89)

 

Image
statsestrepro.png

A chaque match, un joueur sort du lot. Ce soir, on peut relever la belle prestation de JB Maille (15pts avec 100% de réussite, 5pds, 17eval) et bien sûr de l’impondérable MVP John Roberson (20pts, 5pds, 19éval). Le match face à Nanterre ayant été reporté, rendez-vous en janvier pour les play-in de Basketball Champions League. Le repos va faire du bien à l’équipe !
 

Légende