header_sigarmy.jpg
stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
cavaliere2_dijon.jpg

L.Cavalière : « Faire en sorte que ce soit une leçon plus qu’une défaite »

Retrouvez les réactions de Frank Kuhn et Léo Cavalière après la défaite face à Champagne Basket.
 

Frank Kuhn : « Ce soir, nous n’avons pas eu le niveau d’agressivité et de détermination qu’on a habituellement dès l’entame du match. On a essayé d’inverser la tendance en deuxième mi-temps, ça a fonctionné quelques minutes et ensuite ça s’est compliqué. Je pense que nous n’avions pas les ressorts à la fois physiques et mentaux pour venir gagner ce match face à une équipe de Châlons-Reims qui a joué un basket libéré, assez différent de ce qu’ils font habituellement. Quand on score 98 pts, on est dans nos standards voire un peu au-dessus. Ce n’était pas une faillite offensive ce soir, le problème c’est le nombre de points encaissés. J’ai beaucoup de regrets de ne pas avoir su galvaniser les troupes ce soir. J’ai senti qu’il y avait un manque de rebonds en termes d’énergie dans ce qu’on devait faire. Pour moi, on a laissé beaucoup de choses ouvertes, notamment la défense sur les pick and roll qui a été assez médiocre. C’est quelque chose sur lequel on est assez bon habituellement. Les efforts n’étaient pas toujours là ce soir. Châlons-Reims a été très agressif en entreprenant dans leur jeu. Ils ont voulu essayer de scorer rapidement et avec réussite. Ce qu’on a produit en défense est très faible. Il faudra essayer de trouver les raisons : pourquoi trois jours après un bon match contre le PAOK nous ne sommes pas en capacité de reproduire les mêmes efforts ?  Ce type de performance nous montre qu’on est loin des objectifs qu’on veut se donner. »
 

statsestrepro.png

 
Léo Cavalière : « Je n’irais pas jusque dire qu’on était méconnaissable parce qu’on a vu certaines de nos qualités ce soir. Aujourd’hui, nous n’avions pas le même état d’esprit dans le groupe sans parler d’équipe. L’énergie qu’on a habituellement nous permet d’écraser le PAOK. Et aujourd’hui, c’était notre objectif, avec tout le respect que j’ai pour Châlons-Reims... On a voulu agir comme une grande équipe et on a fait tout l’inverse. On n’a pas su mettre l’énergie là où il le fallait et notamment en défense.  Il y a peut-être un peu de fatigue comme l’a dit Frank, physique ou mentale. Maintenant, il faut qu’on trouve les ressources parce qu’on a une saison qui est chargée. Il faut qu’on trouve ces ressources pour récupérer de cette fatigue.
 
Une trêve ça peut être anecdotique, mais on a eu seulement quatre jours et le fait qu’on ait que ces quatre jours peut jouer. Je ne suis pas en train de remettre en question les choix de calendrier, mais on est revenu assez vite. Ça nous a aussi servi car on s’est beaucoup entraîné et on l’a vu face au PAOK. Maintenant, au-delà de ça, ce n’est pas seulement physique mais peut-être aussi mentale. Il faut qu’on parle, on s’est déjà un peu parlé avant l’arrivée des coachs. On se remet tous en question et c’est le plus important. On essaye de faire en sorte que ce soit une leçon plus qu’une défaite. »

 

Légende