header_sigarmy.jpg
stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
2bohacik2_paok.jpg
Actualités [21/22]BCL Play-in#2 : PAOK Salonique - SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

Performance attendue

Le match retour du Play-in 2022 de Basketball Champions League aura lieu dès demain à 18h30 pour des SIGmen qui ont à cœur de montrer leur vrai visage, de mutualiser sur le match aller et ainsi filer tout droit vers le Top 16…

Ce mercredi 12 janvier la SIG Strasbourg a rendez-vous en Grèce, terre des Jeux et terre de performances dont l’une des plus marquantes de la mythologie n’est autre que les fameux 12 travaux d’Hercule. Après avoir donnés la leçon au PAOK Salonique il y a une semaine, les SIGmen ont rendez-vous dans la tout aussi mythique PAOK Arena où ils seront attendus de pied ferme après avoir dominé sans commune mesure le match aller an Alsace. Jaromir Bohacik y va de son analyse au sujet de ce déplacement :  « Thessalonique est une ville de basket. Leur Arena est remplie d'histoire. Je ne sais pas s'ils ont de conditions de jauge, mais une chose est certaine: le PAOK est un grand club et a une bonne équipe. Ils se seront sûrement ajustés après le match aller. A nous d'être concentrés sur nos qualités et nos valeurs car il faut être prêt à ce que ce match soit totalement différent du match aller. Rien ne sera facile, il faudra réaliser une belle performance car ce sera un match difficile qu'il faudra aller chercher ».
« Apprendre de ce genre d’erreur »
Performance… La notion est posée. Le sport professionnel est ancré sur de nombreuses valeurs et l’une d’elle, et dont il est impossible de se soustraire est bien évidemment la performance. Celle-ci offre des repères aux sportifs, mais également aux fans, rend plus concrets nos apprentissages et surtout permet de réaliser nos progrès. Souvent la performance est assimilée à des chiffres, un résultat, des statistiques. Mais ces chiffres ne suffisent pas à eux seuls à résumer le process pour parvenir à LA performance. Les chiffres ne pourront jamais traduire les nuits sans sommeils des coaches, la sueur inouïe des heures d’entraînements, les coups de gueule dans l’intimité du vestiaire et toute ces fois où les joueurs ont su, dans l’intimité, entre quatre yeux se remettre en question. Alors il est clair qu’un tel écart de performance, dans la même semaine, entre la leçon donnée à Salonique et la leçon reçue par Châlons-Reims, soulève des incompréhensions. Mais il y a un contexte et surtout, en aucun cas, une (contre)performance ne doit remettre en question le process, long et nécessaire, pour parvenir à être performant à long terme.

Inutile de s’étendre outre mesure sur la sortie de route du week-end dernier, Boci résume froidement : « Nous avons perdu car, dès le début nous n’avons pas su mettre le bon rythme ni l’énergie et surtout en défense. On les a mis en confiance et ça n’a fait qu’empirer au fil du match. Néanmoins que personne n’en doute : on voulait gagner ».  Dès la fin du match les joueurs se sont parlés, dit les choses avec franchise. Une nouvelle fois la force de ce groupe est telle que, c’est sur les ruines de la prestation de samedi que l’avenir s’est tout de suite écrit. Sans livrer des secrets de vestiaires l’ailier tchèque le confirme : « j’ai lu ce que Léo a dit en conférence de presse : il a raison ! Pour être honnête après chaque défaite on prend le temps de se parler. Chaque défaite est une leçon pour la suite en tant qu’équipe. C’est encore plus vrai pour ce genre de match où, sur le papier on est censé gagner et que derrière on perd car on s’égare. Donc, oui, forcément nous nous sommes parlés. Nous étions mal après le match, mais comme l’a dit Léo, l’équipe doit apprendre de ce genre d’erreur et de défaite et je pense que c’est le cas ».

« Si chacun joue pour les autres, nous serons meilleurs »
Maintenant laissons le passé au passé et, quitte à se focaliser sur l’histoire, inutile de rappeler que l’Histoire appartient à ceux qui l’écrivent. La prochaine étape se doit d’être le Top 16 de la BCL et, pour s’y rendre, ce sont nos SIGmen qui ont les clés entre leurs mains. Plier ce Play-in en 2/0 voilà bien la volonté de tous, d’un groupe de nouveau au complet avec les retours du coach Tuovi et de Yannis Morin. A cette équipe de réaliser une performance similaire au match aller et à chacun de rehausser encore son niveau. Chacun ? Attention à ne pas évoquer une notion bien individualiste car Jaromir saisi le relai à la volée : « Je ne suis pas à l’aise pour parler de mes performances. Le sujet n’est pas « moi » mais l’équipe. Bien évidemment je peux dire que je me sens bien en ce moment, mais pour moi le plus important ce ne sont pas les stats, c’est de jouer pour apporter quelque chose à l’équipe. Si chacun joue pour les autres, nous serons meilleurs. C’est ça l’état d’esprit que nous avons et que nous devons avoir pour nous qualifier pour le Top 16 ».

La performance est sans nul doute l’illustration du dépassement de soi. Une nouvelle fois les SIGmen vont devoir se dépasser pour signer une performance d’un niveau à minima similaire au match aller. C’est là la condition sine qua non pour revenir de Grèce avec une victoire qui permettrait d’écrire un nouveau chapitre de leur histoire sur la scène européenne. Rendez-vous dès 18h30 sur LNBTV pour suivre cette rencontre.

F.T.
1170x547cp110122.jpg