Image
maille_mitchell_monaco.jpg
16 Mar 22 - Interviews

G.Curier : " Une vrai cohésion de groupe !"

Retrouvez les réactions du coach Lassi Tuovi et de Gaylor Curier après la défaite de la SIG Strasbourg sur le parquet de Monaco.

Lassi Tuovi : « Quand deux équipes jouent ce genre de matches en mars, elles méritent l’une autant que l’autre la victoire. Nous avons eu le tir de la gagne à la fin du 4ème quart-temps et nous l’avons manqué. La deuxième fois nous l’avons mis… Sauf que Monaco en a mis un de plus. La pièce a été jeté et le sort est ainsi, maintenant Monaco a deux points de plus au classement et nous non. Félicitations à eux.

Je l’ai déjà dit beaucoup de fois cette saison, je suis très fier de mes joueurs. Tout le monde connaît le contexte. Nous venons ici avec beaucoup d’absents et pourtant tout le monde se bat. Je suis quelqu’un de très passionné et le premier critique de mon travail. Je le reconnais nous avons commis des erreurs à la fin de la prolongation que nous ne devons plus reproduire si nous voulons gagner ces matches. Quand tu joues contre une équipe d’Euroleague, tu dois accepter de faire quelques erreurs, mais si tu ne te remets pas en question en apprenant de ces erreurs pour t’améliorer, tu n’es pas un vrai compétiteur donc, bien sûr, je suis aussi déçu de certaines choses ce soir.

On a pris le match bout par bout, cinq minutes par cinq minutes en essayant d’être tout le temps devant. Si tu viens ici en ayant peur de Monaco tu n’y arriveras pas. Il faut savoir accepter certaines choses. Ils ont plus de joueurs, mais nous avons aussi des plans de jeu et nous avons fait au mieux. C’est notre quotidien actuellement.

La manière dont nous avons joué encore ce soir, à nous battre tout le temps, ne jamais abandonner malgré une rotation courte, me donne de l’espoir pour la suite quand nous aurons plus de joueurs. Je pense notamment au 1/4 de finale de BCL à venir mais également pour la suite de la saison LNB. Néanmoins nous avons besoin d’aide rapidement car nous atteignons nos limites avec une rotation si courte ».

 

Image
statsestrepro.png
 
Gaylor Curier : « On a vu ce que c’était l’Euroleague. Ce n’est pas la première fois qu’on a un match entre les mains et qu’on ne le tue pas. On est tombé dans le rythme de l’équipe adverse. J’ai quand même envie de dire que je suis fier de mon équipe ce soir. En termes d’agressivité, de combat, d’engagement, j’ai vu des guerriers sur le terrain et une vraie cohésion de groupe jusqu’à la fin du match. J’espère que notre public qui a regardé le match à la maison sera fier de notre équipe aussi ! On n’a pas à rougir de notre prestation.

La fin, c’est une pièce jetée en l’air… ça tombe du bon côté pour Monaco mais ça aurait pu tomber du bon coté pour nous. On a la déception de perdre, mais aussi de la frustration par rapport à ce shoot là en particulier. On venait ici sans se mettre trop de pression. On sait qu’il nous manque quelques joueurs, mais on ne s’est jamais caché derrière cette excuse.

Ça aurait été beau de fêter notre qualification pour les quarts de finale en BCL avec une victoire ! Comme le coach nous a dit, on se bat toute l’année pour des petits moments de bonheur comme hier quand on a su qu’on était qualifié. J’ai envie de savourer ce moment même s’il est très bref. Il va falloir tout de suite qu’on se remette la tête à l’endroit pour enchaîner sur le Championnat, la BCL et la Coupe de France. On a encore beaucoup d’échéances qui nous attendent.

La clé ce soir, c’était l’intensité car ils ont un roster très bien garni. Il est tellement long, qu’il y a peut-être parfois des joueurs en manque de rythme. Ce n’est pas non plus simple à jouer dans ces conditions. On voulait rester agressif dans la durée et ce qu’on a fait. On a eu de la réussite des deux côtés du terrain. C’était le plan et je pense qu’il a bien fonctionné. Ce sont les gros talents offensifs qui font la différence en fin de match. On était à un ou deux stops de le gagner. »

 

Légende