header_sigarmy.jpg
stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
yannis_morin_cholet_basket.jpg

​Au forceps

En déplacement à Cholet, la SIG Strasbourg avait à cœur d’effacer la défaite concédée plus tôt dans la semaine au Rhenus face à Paris. Cholet était sur une dynamique impressionnante et tout le monde avait conscience qu’il allait falloir s’employer et ce fut le cas. Mais, au terme d’un match très disputé, ce sont bien les SIGmen qui l’ont emporté au forceps 88-90. On prend !  

Matt Mitchell lançait parfaitement l’équipe en scorant rapidement 5pts, mais surtout la défense était bien en place. En effet, il fallait 3’ aux locaux pour trouver enfin le chemin des filets et DJ Hogg se posait comme porte étendard d’un collectif choletais qui prenait ses marques : 7-5, 4’. Côté SIG Strasbourg, Kam Taylor portait très bien le jeu au relais de Matt et le 0-9 en 1’20 qui tombait dans notre escarcelle donnait 7pts d’avance à l’équipe : 9-16, 6’20. La domination strasbourgeoise dans la peinture était sans appel. Avec 15 prises à 6 lors des 10 premières minutes, Morin et Léo Cavalière jouaient juste et en s’appuyant sur un solide fond de commerce défensif, les SIGmen prenaient jusqu’à 9pts d’avance (14-23, 9’) pour finalement boucler un premier quart sérieux et appliqué. Fin du 1er quart-temps : 17-25 (éval : 19-28).

Kennedy Meeks tentait de réveiller la Meilleraie en ramenant son équipe à cinq longueurs (25-30, 12’), mais Yannis Morin jouait juste et montrait une belle envie. Très présent au rebond et impactant en attaque, il s’imposait sans partage dans ce quart et était l’instigateur d’un 2-8 du plus bel effet :27-38, 15’. Temps-mort coach Vila qui sentait son équipe prendre un peu l’eau face à une attaque alsacienne qui n’avait pas de mal à se déployer. L’équipe de coach Tuovi montrait une belle alternance dans son jeu et les locaux étaient un peu dépassés par un collectif très plaisant. Ike, Dre ou encore Jordan, tout le monde était au diapason et sans se précipiter la barre des 15pts d’avance était rapidement atteinte : 32-47, 17’30. Cholet montrait un soubresaut d’énergie avec un 7-0 en 1’, mais les SIGmen et leur 11 rebonds offensifs ne paniquaient pas et c’est avec 9pts d’avance qu’ils atteignaient la Mi-temps : 41-50 (éval : 50-57).

Il ne fallait pas lever le pied au retour de la pause surtout que Cholet revenait avec de belles intentions. Sans paniquer et avec patience, les Choletais grapillaient petit à petit leur retard (45-52, 22’). Coach Tuovi faisait tourner son effectif et s’appuyait sur son capitaine Dre Lansdowne qui montrait la voie. Des deux côtés du terrain, il était exemplaire jusque là et l’équipe traçait sa route… Une route qui allait subitement se retrouver jonchée d’embuches. En effet, les pertes de balles et imprécisions commençaient à faire tâche. La fin de période était catastrophique chez les Strasbourgeois qui laissaient DJ Hogg (21pts après 30’) et sa bande imposer leur jeu. Une déferlante choletaise venait de s’abattre sur nos têtes et le 18 à 6 lors des 4 dernières minutes ne plaisait à personne et surtout pas à coach Tuovi qui passait une énorme soufflante à ses joueurs à la Fin du 3ème quart-temps : 66-68 (éval : 75-77).

Nous n’avions plus du tout la même équipe de Cholet sur le parquet. Le Momentum était passé du côté des locaux qui marchaient sur notre équipe et, à 8’ du terme les cartes étaient rabattues car Cholet repassait devant : 73-70, 32’. Heureusement, après 6’ à cheval sur les deux quart-temps, avec une équipe de la SIG Strasbourg dans le rouge, Yannis Morin et Dre Lansdowne revenaient à leurs basiques pour imposer de nouveau un peu leur jeu. Ainsi, aux forceps les Alsaciens passaient un 2-14 en 3’ qui faisait un bien fou, vous n’avez pas idée (76-84, 35’) ! Côté choletais, DJ Hogg avait les clés d’un collectif qui n’abdiquait pas, mais était sacrément dépendant de son intérieur qui était au four et au moulin pour garder le museau de son équipe hors de l’eau. Il faut dire que capitaine Lansdowne se donnait les moyens de leur laisser la tête dans le sac. A 2’ de la cloche la SIG Strasbourg avait encore 7pts d’avance (79-86, 38’), mais on commençait à sentir le spectre de la fin de match face à Paris passer le long de notre colonne quand Cholet amorçait un come-back tout en résilience. Le chrono avançait, -7, -4, -3, -1 et ce qu’on redoutait arrivait à 29 secondes du buzzer avec 2pts dans la peinture de Meeks qui donnait l’avantage à Cholet sur un 9-1 en 1’30 qu’on ne pouvait accepter. Fort heureusement, les dernières consignes du coach portaient leur fruit et le sang froid de Jordan Howard climatisait la Meilleraie à 10 secondes du buzzer avec un 3pts pour nous faire reprendre la tête. OUF ! la dernière action voyait Artis, puis Hogg et encore Artis manquer la mire devant des SIGmen en apnée sur ces trois tirs qui roulaient sur le cercle. Dingue. Au final c’est bel et bien la SIG Strasbourg qui s’imposait au forceps sur le SCORE FINAL de 88-90 (éval : 106-102).
 

statsestrepro.png
On aura eu peur durant ce match. Alors qu’elle menait tranquillement de 14pts à la 25ème minute, la SIG Strasbourg a vu le réveil de Cholet changer totalement la donne dans ce match. Fort heureusement, DeAndre Lansdowne (18pts, 4rbs, 20 d’éval) MVP de ce match a su porter l’équipe au moment le plus important de ce match pour stopper l’élan de Choletais qui ont joué crânement leur chance jusqu’à la dernière seconde. Fort heureusement notre sniper en chef Jordan Howard n’a pas tremblé à 10 secondes du terme pour nous permettre d’assurer l’essentiel avec cette 15ème victoire de la saison.
 

Légende