header_sigarmy.jpg
stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
stradim_banniere_400x1333px2021.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
noua_lansdowne_monaco.jpg
Actualités playoffs22_1/4F #3: Monaco-SIG Strasbourg Présentation Résumé Statistiques Interviews Photos Vidéos

​Ne pas regarder en arrière, avancer et tout donner !

Un partout : balle au centre… Est-ce vraiment une surprise qu’il faille un belle « à la vie, à la mort » entre la SIG Strasbourg et Monaco ? Pas vraiment, quand on sait à quel point les deux clubs nous ont offerts cinq précédents face à face de feu. Une chose est certaine, celui de lundi 30 mai (20h00) sera le 6ème et dernier et pas moindres : le plus important de la saison. Messieurs, retournez-moi ce Rocher !

Décidemment ces affrontements entre la SIG Strasbourg et Monaco ont plus l’air de joutes épiques que de simples matches de basket. Le match retour de ce quart de finale l’a une nouvelle fois démontré avec une rencontre d’un niveau et d’une intensité qui honore la notion même de Playoffs ! Alors, bien sûr, la déception était strasbourgeoise et la joie (ou plutôt le ouf de soulagement…) était monégasque et ça, ne nous mentons pas, on s’en serait bien passé !
L. Tuovi : "nous avons démontré qu’on pouvait jouer contre Monaco"
Ce diable de Mike James a justifié son salaire et son statut de joueur de très haut niveau en portant son équipe durant une prolongation Dantesque, mais le dit Amine Noua l’histoire avait déjà connu un tournant avant : « C’est le basket ! Pour une équipe, la fin est magique et pour l’autre c’est injuste… On s’est battu jusqu’à la fin. Je ne pense pas qu’on perd sur le dernier tir. On les a laissé revenir alors qu’on aurait pu tuer le match avant la prolongation. On s’attendait à ce qu’ils réagissent après le premier match. Il ne faut pas dramatiser car il y a beaucoup de choses positives. On n’a pas le choix maintenant, il faut retourner à Monaco ». Effectivement, il y a beaucoup de bonnes choses à retenir avant de se projeter. Une nouvelle fois nous avons vu la force de caractère de ces SIGmen qui n’abandonnent jamais et qui, surtout, ont montré qu’ils pouvaient jouer les yeux dans les yeux de celui que tout le monde place comme favori…

Du côté du coach Tuovi, entre ce match retour et la belle à venir, le discours et clair : « Ce que je ressens après ce match ? Premièrement, analyser. Deuxièmement, corriger. Troisièmement : jouer lundi. Je ne vais pas me plaindre après ce match, ça voudrait dire que je ne crois pas en mon équipe. Je suis le premier qui doit montrer l’exemple. Une nouvelle fois nous avons démontré qu’on pouvait jouer contre Monaco. C’est dommage de ne pas avoir fini le travail samedi, mais il reste une opportunité et nous allons retourner là-bas pour une belle qui sera un match incroyable ». Dès ce dimanche tout le staff était à 9h au Rhenus et les joueurs ont suivi dans la matinée. Personne n’avait la tête basse, au contraire. Chacun est concentré sur l’avenir sans regarder en arrière ou se lamenter sur le passé car, comme le dit justement Amine Noua, « si on ressort le caractère qu’on a eu au premier match, je pense que tout est possible. C’est sûr qu’il y a de la frustration, mais on doit vite passer à la suite et surtout à un moment clé des Playoffs comme une belle décisive ».

A. Noua : "on a les armes pour remporter ce quart de finale"
Amine qui est l’auteur de deux bons matches dans ce quart (16,5pts, 2,5rbs, 2pds) et qui a l’expérience de ces grands rendez-vous est pragmatique à 24h d’un Do or Die Game crucial pour les deux clubs. « Il n’y a pas d’autre choix que d’accepter et se concentrer sur nous, pour se projeter sur le troisième match. Je n’ai pas de doute, Lassi va tout faire pour essayer de nous faire gagner. Pour moi, on a les armes pour remporter ce quart de finale. Je ne doute pas de mon équipe car je sais qu’on est capable de jouer très bien. Maintenant, il faut le faire jusqu’à la fin du match, que ce soit 40 ou 45min. Face à une équipe comme Monaco, chaque détail est important et c’est ce qui fera la différence ». 

Le discours est donc clair et que personne n’en doute, ce ne sont pas juste des mots pour faire bonne figure ou un simple acte de communication. Non ! D’ailleurs le coach le confirme car, quand on lui parle de la résilience de ce groupe il abonde : « C’est notre état d’esprit ! On aime le combat, les défis. C’est dans l’ADN de ces gars qui ont dû prouver durant toute leur carrière, année après année, qu’ils pouvaient jouer au niveau au-dessus. C’est la même chose pour moi, car c’est un véritable honneur de coacher face à un tel coach, jouer une série de Playoffs contre lui et apprendre chaque jour face à lui. Peu importe le reste, ce qui comptera en premier lieu lundi ce sera l’état d’esprit au moment d’entrée sur le terrain. Nous allons là-bas avec la volonté de rivaliser avec Monaco ».

Cette fois nous y sommes… Le match le plus important de notre saison arrive… nous l’aurons compris, inutile de regarder en arrière, il faut maintenant tout donner afin de réaliser une performance majuscule, en ne faisant pas simplement trembler le rocher, mais bel et bien le retourner ! Et vous savez quoi ? Ici, tout le monde y croit !

F.T.

Légende