Image
john_roberson_asmonaco.jpg
25 mai 22 - Résumé de match

​ROYAL !

Quart de finale aller de Playoffs pour la SIG Strasbourg en déplacement sur le parquet du favori pour le titre : Monaco. Favori sur le papier, mais un favori qui n’a pas fait peur aux SIGmen qui ont imposé de la plus belle des manière leur basket pour s’imposer avec brio (87-100) ! Quel panache et quelle hargne : on aime ça ! Rien n’est fait, mais que cette équipe est enthousiasmante quand elle produit des matches comme celui-ci. Rendez-vous samedi pour le match retour.

Les Monégasques tentaient de mettre une grosse pression en début de match, mais c’était pourtant la SIG Strasbourg qui prenait l’avantage. Nos joueurs mettaient beaucoup de rythme et défendaient le plomb et on était plutôt heureux de voir le tableau de score 0-8 après 2’. Monaco ne trouvait pas de solution et le vilain 1/6 de son équipe, énervait passablement Sasa Obradovic qui prenait un temps mort pour rappeler à ses joueurs d’entrer dans leur match (2-10, 3’). Qu’importe, nos SIGmen avaient faim et jouaient juste. Yannis Morin était surmotivé et se montrait exemplaire dans ce début de match. Ses 7pts, 3rbs, 2pds et 1int nous portaient pour garder le cap : 9-17, 5’30. L’implication de notre équipe était totale et la Roca Team avait bien du mal à stopper Ike Udanoh et consorts, mais attention à ne pas basculer dans un trop plein de confiance car les locaux savent en profiter (15-21, 8’). En effet les 2 dernières minutes étaient à sens unique et le 9-3 encaissé montrait bel et bien que Monaco n’allait pas nous laisser nous promener dans leur salle. Fin du 1er quart-temps : 24-24 (éval : 30-26).

Il aura fallu 8’ à Monaco pour trouver ses marques, mais maintenant la machine semblait se mettre en route. Le début du 2ème quart nous le faisait largement croire et coach Tuovi pensait la même chose devant la pression et le pressing local. Ainsi, après 1’30 dans la période, il se devait de prendre un temps-mort : 30-26, 11’30. Le jeu strasbourgeois était un peu plus en place au retour sur le parquet, mais rien n’était simple face à la dureté monégasque. En effet, alors que Kam venait de nous redonner l’avantage (30-31, 12’30), Fall Faye se déchaînait et le 9-0 qui tombait faisait mal : 39-31, 14’30. En difficulté dans la peinture, les SIGmen cherchaient des solutions extérieures et Amine Noua trouvait la mire à 3pts avant que Yannis, de retour aux affaires, trouve des solutions à 5m50. Ainsi, sans paniquer, la SIG Strasbourg signait un 0-7 pour revenir à hauteur. Avec un score de 39-38 à 4’ de la pause, coach Obradovic prenait à son tour un temps-mort. La dureté semblait s’étioler en cette fin de mi-temps côté monégasque et le run se poursuivait en conséquence pour se transformer en un 0-12 : 39-43, 17’. Très clairement nous finissions très fort le quart. Notre pression défensive était dingue, poussant Monaco à la faute, provoquant ainsi une fin de mi-temps en boulet de canon pour la SIG Strasbourg. Le 5-18 en 5’ était magnifique et grâce à lui Yannis et sa bande qui faisait la bascule en tête ? La SIG Strasbourg Messieurs Dames ! Mi-temps : 44-49 (éval : 48-60).

Le retour en jeu était particulièrement scruté car on connaissait la propension de cette équipe à se trouer à ce moment du match ces derniers temps. Mais les inquiétudes étaient vite levées quand l’équipe pouvait s’appuyer sur Amine Noua car la SIG Strasbourg tirait parfaitement son épingle du jeu pour prendre 9pts d’avance : 50-59, 22’30. Le trio NTM Noua/Taylor/Morin faisait merveille et la Roca Team était clairement dépassée. Amine au poste 3 était un joli coup de poker de coach Tuovi, mais coup de poker payant car son équipe passait la barre des 10pts d’avance grâce à lui et un Yannis Morin en transe : 52-63, 25’. Nous avions pris le jeu à notre compte, mais Monaco commençait à ce moment à monter le curseur de l’agressivité et coach Tuovi le sentait. Constatent un retour au score des locataires de la principauté, le Finlandais prenait un temps-mort pour stopper l’allant de confiance et l’agressivité retrouvée côté monégasque (56-63, 27’). Hélas, les SIGmen lâchaient 3 précieux points sur la ligne et, même si Gaylor plantait derrière l’arc, Alpha Diallo rapprochait son équipe petit à petit, mais c’était pourtant la SIG Strasbourg qui remportait cette période par le plus petit des écarts. Fin du 3ème quart-temps : 63-69 (éval : 70-84).

Voilà 30’ que notre équipe montrait un très beau visage, conquérant, agressif, incisif. A l’entame du dernier quart, il était évident que notre équipe jouait les yeux dans les yeux face à l’armada de la Roca Team, mais il était surtout certain qu’il n’allait pas falloir lever le pied ! Et bien n’ayez pas peur, c’était une équipe en mission qui confirmait la bonne impression constatée jusque-là. En débutant avec un 2-10 en 2’30 avec John Roberson de feu, notre équipe était incroyable (65-79, 32’30), mais faisait surtout péter un câble à coach Obradovic qui allait passer un énorme savon à ses joueurs qui étaient en perdition. Mais John était tout feu tout flamme et la maîtrise du jeu des SIGmen était totale : quel régal ! 69-84, 34’. Mais attention au réveil de la bête blessée ! En effet, les efforts commençaient à être plus conséquents chez les locaux et à la sueur de leur front, ils venaient nous rappeler avec autorité qu’ils n’allaient sûrement pas baisser pavillon. En encaissant un 12-2 en 3’, les SIGmen nous faisaient peur, mais eux en revanche ne tremblaient pas. Après avoir laissé passer l’orage, nos guerriers sortaient du bois pour assener le coup de grâce à une Roca Team déboussolée qui allait encaisser un 6-14 dans le money time dont elle ne se relèverait pas. SCORE FINAL : 87-100 (éval : 93-117).

Image
statsestrepro.png

Quelle belle victoire de notre équipe dans ce quart de finale aller pour cette équipe de la SIG Strasbourg qui s’est battue de bout en bout ! Bousculer la Roca Team n’est pas une mince affaire et rien n’est fait car il faudra en gagner un deuxième, mais quand même : WAOUH ! Cette victoire fait du bien et montre bel et bien que les SIGmen ont les atouts pour rivaliser avec tout le monde et nous comptons sur vous la SIGArmy pour venir pousser votre équipe ce samedi à 15h15 au Rhenus lors d’un match retour qui s’annonce incandescent !

F.T.
Image
reservez_place.jpg

 

Légende