Image
2cavaliere2_asa.jpg
23 Sep 22 - Présentation

Bien négocier son départ

La SIG Strasbourg débute sa saison 2022/23 de Betclic ELITE ce samedi 24 septembre à 16h20 sur le parquet de Pau-Lacq-Orthez. A 24h de ce match à suivre en direct sur France 3, voyons avec le coach et Léo leurs visions de ce qui se profile devant eux.

Cette fois nous y sommes ! Ce samedi 24 septembre, le jeu, le vrai, reprend ses droits avec le top départ de la saison 2022/23 de Betclic ELITE. Pour la SIG Strasbourg, ce sera sur le parquet de Pau que s’écrira les premières lignes d’une nouvelle histoire, que tous espèrent longue et riche en (belles) émotions.

Et côté émotion, comment ne pas se tourner vers Léo Cavalière au moment de débuter chez son club de cœur. Formé au sein de ce mythique Palais des Sports de Pau, le guerrier devenu SIGman aborde encore et toujours ce match comme quelque chose de spécial, mais tempère un peu pour la première fois trois ans après son départ : « Je pense que ce sera toujours spécial de jouer contre Pau. Est-ce que ça s’estompe un petit peu ? J’aime à penser que oui. C’est la première année que la République des Pyrénées au Sud-Ouest ne m’a pas appelé donc je me dis que le temps passe. Mais pour être franc, j’aurais aimé commencer ailleurs car, d’un point de vue personnel, ça reste un match spécial. J’aurais aimé commencer par un match qui représente un peu moins pour moi. Même si, finalement, quand le match commence, que je mets les pieds sur le terrain, je n’y pense plus ».

Une émotion viscérale ancrée donc pour Léo, et un autre type de sentiment pour coach Tuovi à l’aube de ce nouvel exercice, mais tout autant omniprésente : « Personnellement, j’aimerais gagner contre n’importe qui ce premier match parce que je perds tout le temps lors de la première journée. Là j’aimerais gagner, c’est plus ma motivation personnelle ! ». Il est clair que glaner des victoires en début de saison peut sembler pour certain plus aléatoire tant les états de formes sont disparates et assez imprévisibles. Alors quel levier activé ? Léo donne un élément de réponse avant ce match : « Je pense que tôt dans la saison comme maintenant, très peu d’équipes seront prêtes. Je pense que Cholet a quand même fait une bonne prépa en étant au complet dès le début, mais je pense que la plupart des équipes ne seront pas tout à fait au point. A ce moment de la saison, ce qui prime c’est l’intensité, l’envie et c’est sur ça qu’il faut qu’on insiste pour réussir notre match ».

Pour le staff, il est clair que la période en est encore à la construction en se basant sur les fondations des deux dernières saisons. Pour y parvenir, le maître mot est : la hiérarchie. Une machine n’est jamais aussi bien huilée que lorsque chaque rouage connaît sa fonction et sur ce point coach Tuovi ne peut qu’abonder : « Oui le problème est la mise en place d’une hiérarchie. Mais avant de construire cette hiérarchie. Si les joueurs ne savent pas quoi faire, ce qu’on attend d’eux, leur rôle, etc… On ne peut pas faire de grandes choses. Nous sommes bien avancés sur ce point et sans vouloir rentrer dans le détail, même si c’est toujours en cours, je suis satisfait du travail de l’équipe pendant la présaison. Ils ont fait quelques très bons matchs, mieux qu’avant, on est sûrement en avance sur les autres années ».

En avance, ok. C’est bien…Bien mais pas forcément gage de sécurité et encore moins de résultat. Seule la vérité du terrain n’a de valeur et soyons clair, à ce jour, peu importe les états de forme, l’objectif, même en commençant par deux déplacements, est la victoire. Coach Tuovi ne fait pas dans la langue de bois : « Notre objectif est d’engranger un maximum de victoires. Nous avons un calendrier difficile pour débuter la saison avec deux matchs à l’extérieur donc commencer avec une victoire est notre seul but ». Inutile de chercher plus, tout est dit. C’est une SIG Strasbourg au complet qui est arrivée ce jour à Pau pour lancer sa saison, avec pour objectif la victoire. Rendez-vous ce samedi à 16h20 pour le grand départ !