Image
maille_szombathely.jpg
05 oct 22 - Résumé de match

Hongrois en eux !

Pour son premier match de BCl de la saison 2022/23 la SIG Strasbourg avait maille à faire face aux Hongrois du Falco Szombathely. Nombreux étaient ceux qui avaient des doutes avant cette rencontre de coupe d’Europe après un début de championnat en demi-teinte, mais il ne fallait pas changer son fusil d’épaule malgré tout, car oui, Hongrois en cette équipe qui a su imposer sa rage de vaincre pour l’emporter 81 à 78.

LA DONNE

Premier match de Coupe d’Europe de la saison pour la SIG Strasbourg. Dans un groupe de six équipes où chaque rencontre compte double, il était clair que gagner à domicile est un impératif ô combien indiscutable. Première rencontre pour les SIGmen face aux rugueux hongrois du Falco Szombathely.
QUART-TEMPS #1 : MARCUS KEENE LANCE LES FESTIVITES
L’entame du match ressemblait peu ou prou à un face à face entre cinq joueurs et un homme. En effet, Marcus Keene prenait les choses à son compte et c’est lui et lui seul qui portait l’équipe durant les premières minutes. Scorant 9pts en 4’, il permettait à la SIG Strasbourg d’entrer de la meilleure des manières dans cette rencontre : 10-9, 4’. Falco jouait crânement sa chance, mais nos joueurs étaient bien en place et, malgré un score serré, DeAndre Lansdowne et sa bande répondaient présents. D’ailleurs, le coup d’accélérateur de fin de période était imposé par la SIG Strasbourg qui, à la faveur de l’énergie de son capitaine et d’un collectif bien huilé faisait la bascule en tête : 19-15, 10’ (éval : 27-15)
QUART-TEMPS #2 : LAISSER PASSER L’ORAGE
Jamarr Sanders, Dre Lansdowne et JB Maille donnaient un peu plus de rythme encore et l’avance des SIGmen gonflait encore (26-17, 12’). Un allant qui ne plaisait pas du tout au coach de Falco qui appelait un temps mort pour remettre la tête à l’endroit à ses joueurs. Option payante car, derrière, une déferlante s’abattait sur les SIGmen. Dépassés des deux côtés du terrain par l’agressivité hongroise en nette hause, les joueurs de coach Tuovi étaient scotchés au parquet et essuyaient un 0-12 du plus mauvais effet : 26-29, 15’. Temps-mort SIG Strasbourg O-BLI-GA-TOIRE ! Break salvateur car nos joueurs retrouvaient un peu plus leur jeu et, surtout, le retour aux affaires de Matt Mitchell faisait du bien. Alors que Szombathely prenait 4pts d’avance, Mad Matt sortait de sa boîte pour inverser la tendance à lui seul et remettre les pendules à l’heure : 34-34, 17’30. Les SIGmen venaient de laisser passer l’orage et la fin de période était plus équilibré, même si, au final c’était Falco qui faisait la bascule en tête : 38-40, 20’ (éval : 44-48)
QUART-TEMPS #3 : JB REDONNE LE LEAD
Le retour des vestiaires voyait les spectateurs assister à une rencontre de ping pong au score, même si dans les faits, dans le jeu, la SIG Strasbourg se faisait violenter dans la bataille du rebond. Plus enclin à hausser le curseur de l’agressivité afin de dominer les débats, Falco prenait le dessus sur les Strasbourgeois (45-49, 24’). Falco se donnait sans compter, sans s’économiser et il était clair qu’il allair falloir se donner à 100% pour y faire face. Et, alors que les Jaunes pensaient peut-être avoir fait le plus dur en prenant 6pts d’avance (47-53, 26’30), JB Maille mettait son bleu de chauffe pour montre l’exemple…Et quel exemple ! A l’énergie, à l’envie, à la vista, JB faisait trembler le colosse hongrois en permettant à l’équipe de reprendre les commandes à 2’ la fin de la période : 54-53. Un lead que l’équipe de coach Tuovi n’allait plus lacher jusqu’à la 30ème minute : 56-53 (éval : 66-58).
QUART-TEMPS #4 : LANSDOWNE L’EXEMPLE
Comme tout bon match de coupe d’Europe, cette affiche nous offrait une belle bataille, un match âpre durant lequel rien n’était simple ou offert. Les protagonistes n’offraient sans doute pas le plus beau basket de l’histoire, mais avaient le mérite de mouiller le mailot des deux côtés. Marcus Keene et DeAndre Lansdowne étaient sur tous les fronts, mais il n’était guère surprenant de voir les deux équipes à égalité à la 33ème minute : 64-64. Mais, Akos Keller faisait trembler le Rhenus, en trouvant parfois un peu trop facilement le chemin du cercle pour donner 4 petites longueurs d’avance à son équipe, mais DeAndre Lansdowne était l’homme de ce Q4. Sur tous les fronts, notre capitaine et ses 10pts en 3’ étaient proches du chef d’œuvre pour calmer des Hongrois un peu trop confiants ; Lansdowne l’exemple une nouvelle fois ! 71-68, 36’. Falco n’y était plus et nos SIGmen le sentaient bien et, sous l’impulsion de leur capitaine, indiscutable MVP de ce match (20pts) l’équipe de coach Tuovi enfonçait un peu plus leurs visiteurs à 1’30 du buzzer : 76-70. Bien évidemment Szombathely n’abdiquait pas, mais la rage de vaincre de nos joueurs était supérieure. Même si les Hongrois faisaient traverser dans les travées du Rhenus un petit frisson en toute fin de match, il ne fallait pas douter et croire en nos joueurs. Car oui, Hongrois en eux ! Score final: 81-78 (éval : 81-78).

Image
statsestrepro.png
Une entrée réussie pour notre équipe qui assure le plus important en protégeant son parquet en étant portée par un capitaine exemplaire, un JB Maille à la hargne hors du commun (8pts-5rbs-4pds) ou encore un sang froid parfosi déroutant, mais diablement efficace de Marcus Keene et la volonté sans faille d'un Léo Cavalière au four et au moulin. Cette nouvelle saison de BCL commence de la meilleure des manières. Affaire à suivre…