Image
mitchell_tofas.jpg
12 oct 22 - Résumé de match

Première place confirmée !

Deuxième journée de BCL pour la SIG Strasbourg qui accueillait Tofas Bursa lors d’un match qui a nécessité une prolongation pour départager les deux équipes. Au final, poussée par son public et avec hargne et envie, l’équipe de coach Tuovi a remporté, aux forceps, cette rencontre 94 à 89, confirmant sa première place à la tête du groupe A.

LA DONNE

Deuxième match à domicile en deux matches de Basketball Champions League pour les SIGmen. Après une première victoire le plus important était de confirmer. Continuer de protéger son terrain dans une compétition dont on sait que gagner à domicile est une quasi-obligation, voilà l’objectif au coup d’envoi.
Quart-temps #1 : Parole à la défense
Incisive et combattante, l’équipe de coach Tuovi sautait à la gorge de Tofas qui voyait un petit retard apparaitre après 2’30 : 10-2. Le coach visiteur prenait déjà un temps-mort, mais son équipe n’y arrivait pas. Les Verts et Blancs se cassaient les dents sur la belle défense strasbourgeoise et le 1/8 qu’ils affichaient après 5’ était la belle démonstration de notre défense bien en place. Mais Tyler Ennis sortait du bois et la sentence était sans appel. En plantant 6pts de rang, il maintenait son équipe à flot pour les rapprocher à trois unités : 12-9, 7’. Stan Okoye lui répondait sans attendre pour nous offrir le plus gros matelas du match (19-9, 9’), mais Rob Gray pointait le bout de son nez à son tour pour conclure ce quart globalement bien maîtrisé par nos SIGmen quoiqu’il en soit : 19-13, 10’ (éval : 26-10).
Quart-temps #2 : Gray ne laisse pas de marbre
Les Turcs montaient le curseur de l’engagement dès le retour en jeu et on sentait que ce n’était plus la même mayonnaise. Le collectif n’était plus si fluide des deux côtés du terrain et Tofas en profitait sans vergogne. Rob Gray et Tyler Ennis jouaient crânement leur chance et leur équipe défendait très dur, posant de gros problèmes à la SIG Strasbourg. En effet, à 5’ de la pause, DeAndre Lansdowne et sa bande sentaient le souffle des Turcs dans leur nuque : 26-25. Nos adversaires étaient bien plus sérieux et, même quand les SIGmen marquaient deux paniers de suite, coach Priftis prenait un temps mort immédiatement pour ne pas perdre le fil. Gray ne nous laissait pas de marbre face à son talent et son apport était une plus-value grandissante dans cette fin de période (34-32, 18’). Ses 10pts et 2 interceptions dans le quart faisaient la différence pour déboucher sur un score serré à la pause : 36-35, 20’ (éval : 45-34).
quart-temps #3 : Tofas s’installe
Le famélique 3/13 à 3pts à la pause ne faisait pas joli dans le décor strasbourgeois. C’est donc à l’intérieur que les SIGmen allaient chercher la solution. Matt Mitchell était l’homme de la situation, mais il ne pouvait pas empêcher le réveil de Tofas qui prenait l’avantage sur un primé de Braimoh après 23’30 : 44-47. Attention à ne pas trop prêter le flanc car Toure ne demandait pas mieux. Nos joueurs étaient dans le dur et l’écart commençait à prendre des proportions dangereuses : 50-57, 27’. Pire encore, les Turcs étaient de plus en plus à l’aise et les 10 unités de retard à 1’30 de la fin de période n’aidaient pas : 52-62, 28’30. Il est clair que nos erreurs nous pesaient à 10’ du buzzer car les 27pts pris dans la musette dans le quart faisaient vilains. 54-62 (éval : 62-65).
quart-temps #4 : la tension monte…
Le début du denier acte était digne des grandes joutes européennes en termes d’intensité. Les arbitres n’étaient pas des plus logiques dans leurs coups de sifflet, mais il ne fallait pas se laisser déstabiliser. Matt réduisait l’écart (58-63 : 31’) et il était clair qu’il allait falloir se battre. Se battre oui… Les coups de boutoir turcs étaient bien au-delà de la légalité et il était difficile de ne pas exploser devant des décisions trop laxistes. Le public jouait son rôle et, sous les hourras de son 6ème homme, la SIG Strasbourg faisait vaciller Tofas Bursa en enfilant les lancers-francs et, après un sympathique 10/10 sur la ligne de réparation, notre équipe était de nouveau en tête : 66-65, 34’. La série allait grimper à 12/12, mais ne croyez pas Tofas mort pour autant. Laissant passer l’orage, les visiteurs passaient un 0-5 pour récupérer les commandes à 4’ de la fin : 68-70. La fin de match était épique ! Rob Gray donnait 5pts d’avance à son équipe à 1’49 de la fin (71-76), mais Marcus Keene se remettait la tête à l’endroit le temps d’un tir à 3pts avant que Bodian Massa égalise sur la ligne à la 39ème . Les deux dernières actions n’étaient clairement pas compatibles avec des personnes cardiaques, et finalement les protagonistes nous offraient une prolongation ! 76-76 (éval : 90-75).
Prolongation : aux forceps !
Cet extra-time était de toute beauté. Marcus scorait en premier, Strasbourg prenait même 4pts d’avance (82-78, 42’30), mais Tofas ne baissait pas pavillon et les Turcs repassaient devant à la 43ème, 84-85. Stan Okoye nous sortait alors un triple d’une autre planète galvanisant ses coéquipiers et le public et, à partir de là, plus personne ne pouvait nous arrêter. En rouleau compresseur, la SIG Strasbourg fonçait vers la victoire en bouclant ce match par un 10-4 qui clouait définitivement le bec à Rob Gray. SCORE FINAL 94-89 (éval : 116-86).

Image
statsestrepro.png
QUEL FIN DE MATCH ! Portée par un duo Cavalière/Mitchell de feu, la SIG Strasbourg valide sa deuxième victoire en deux matches de BCL. Le double-double de Léo nous a montré la voie (15pts-10rbs), l’impact de Matt (23pts-4pds-4ints) a été très précieux et finalement, quand on sait qu’en parallèle Szombathely à battu Murcie, la bonne affaire du soir est strasbourgeoise. En effet, avec deux victoires en deux matches l’équipe de Lassi Tuovi est, ce soir, seule en tête du groupe A : on prend !

Le match en vitesse

SIG STRASBOURG – TOFAS BURSA 94-89. Rhenus Sport. 3 910 spectateurs. Arbitres : MM. Horozov (BUL), Lucis (LET) et Zapolski (POL).
Les périodes : 19-13, 17-22 (mi-temps : 36-35), 18-27 (54-62), 24-20 (76-76), 18-13.
 

Légende

Image
groupbcl.png