RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
Mitchell_JLBourg

Toujours la même histoire...

En déplacement sur le parquet de Bourg, la SIG Strasbourg a cru qu’elle pouvait gagner son match. Mais, un dernier acte une nouvelle fois galvaudé, faisant passer une avance de 12pts durant le 3ème quart-temps à une défaite de 5pts au final (74-69), a plongé un peu plus le club sous l’eau. De l’air vite !

LA DONNE

Huit matches joués en Betclic ELITE, une seule victoire, au coup d’envoi de la rencontre face à la JL Bourg la donne était claire : il fallait gagner ! Problème, c’est avec un effectif réduit à peau de chagrin que coach Tuovi abordait cette rencontre capitale afin de ne pas sentir le spectre de la lanterne rouge lui tomber dessus et nous glacer le sang…
Quart-temps #1 : poussif mais présent
Sans Ike Udanoh blessé, sans Stan Okoye, mais avec Paul Lacombe, la SIG Strasbourg n’avait néanmoins que peu de munitions au coup d’envoi. Nos joueurs se jetaient malgré tout tête baissée dans ce match pour en prendre les commandes (5-9, 3’30). Et comme quand ça ne va pas, ça ne va vraiment pas, Dre Lansdowne devait à son tour quitter ses coéquipiers après un choc avec …Paul Lacombe. KO notre capitaine tardait à retrouver ses esprits alors qu’à l’inverse les joueurs de la JL se mettaient en ordre de marche pour nous planter un 10-0 qui faisait mal : 15-9, 7’. Une fois la tempête passée, Matt sortait du bois pour nous porter et permettre de remettre les pendules à l’heure à quelques secondes de la fin de la période, avant que la Jeu ne fasse finalement la bascule en tête : 17-15, 10’ (éval : 17-14).
Quart-temps #2 : le couteau Suisse lacombe
Le jeu n’était pas toujours très fluide, mais on sentait l’envie de bien faire de nos joueurs. Marcus Keene en profitait pour commencer à artiller après un premier quart de disette derrière l’arc en profitant d’un Paul Lacombe en mode couteau Suisse. Le temps avançait et, grâce à ses flèches, la SIG Strasbourg restait devant les Burgiens (22-25, 13’30). Nos adversaires du soir étaient dispendieux sur la ligne des lancers francs et la sniper Jordan Floyd passait au travers de cette mi-temps et, mine de rien, les SIGmen gardaient le cap sous l’impulsion d’un Bodian Massa dominant et très sérieux (6pts-5rbs-2cts à la pause) : 27-30, 17’20. Notre avance allait grimper à six unités, même si en face Hugo Benitez réalisait un excellent match pour aider son équipe, mais qu’importe. Notre défense venait de limiter l’attaque de la JL à 30pts à la pause, alors que l’attaque de la SIG Strasbourg montrait de belles nouvelles choses sous l’impulsion d’un Paul Lacombe déjà important : 30-36, 20’ (éval : 28-42).
Quart-temps #3 : Keene 1 – Floyd 0
Effet Lacombe ou pas, nul ne le sait, mais il y avait du mieux dans notre basket. Dre était de retour aux affaires, notre jeu sans ballon était de nouveau plaisant et, sans se précipiter et très humblement, nos SIGmen géraient leur avance : 37-44, 22’30. Les joueurs de Fred Fauthoux ne semblaient eux pas vraiment concentrés ou comme s’ils manquaient de rythme et le duo Cavalière/Lacombe en profitait. Ainsi notre avance gonflait et, au beau milieu, de ce quart les 11pts d’écart entre les deux équipes étaient à l’avantage de la SIG Strasbourg (39-50, 25’). L’adresse des locaux était visiblement aux abonnés absents dans ce match. Jordan Floyd toujours fantomatique n’aidait pas la Jeu dans ce match et son face à face avec Marcus ne laissait aucun doute qu’en au vainqueur de ce duel. Avec 16pts, 4rbs et 3pds pour Marcus et un bien triste un petit point pour Floyd après 30’, c’est bel et bien la SIG Strasbourg qui était toujours aux commandes à la fin du 3ème quart-temps : 50-58 (éval : 47-68).
Quart-temps #4 : Toujours la même histoire…
Rien n’était fait. La JL Bourg revenait sur le parquet en mettant une grosse pression sur nos joueurs et Palmer en profitait. Hyper précieux il entrait en transe. Ce dernier plantait 11pts en 4’ et le réveil de son équipe était clair et net. Attention à ne pas encore s’écrouler dans ce dernier quart ! Alors qu’elle a compté jusqu’à 12pts d’avance, l’équipe de coach Tuovi sentait le vent tourner quand Chassang se réveillait à son tour pour venir souffler dans la nuque des Strasbourgeois : 63-64, 35’30. Nouvelle semaine, mais toujours la même histoire : le collectif s’étiolait et l’équipe s’écroulait. Le problème devenait même sacrément cornélien quand l’incandescent Palmer inscrivait un triple pour porter son compteur personnel à 15pts, puis 17, puis 19 dans ce quart : non mais sérieusement ?! Bourg prenait les rênes d’un match que la SIG Strasbourg devait, pouvait et avait gagné. Dépité… La fin de la rencontre ne méritait pas de revenir dessus malgré l’égalisation à 55sec du buzzer de Marcus Keene (22pts), car la JL l’emportait à l’envie. SCORE FINAL 74-69 (éval : 72-76).
Nouvelle semaine, mais encore la même histoire avec la même triste fin. Sans solution pour stopper un James Palmer en feu en fin de match, coach Tuovi doit une nouvelle fois constater que son équipe ne sait pas, de ses propres dires, gagner des matches à sa portée. Une victoire en huit matches, la SIG Strasbourg est belle bien plongée dans la crise et la trêve internationale ne sera pas de trop pour trouver des solutions afin de vite en sortir, sans faute de quoi…

Légende

statsestrepro.png