Image
beaufort5_bourg.jpg
29 jan 23 - Résumé de match

Jamais deux sans trois !

Dans le cadre de la 19ème journée de Betclic ELITE la SIG Strasbourg recevait la JL Bourg au Rhenus Sport. Un match qui a permis à la SIG Strasbourg de reprendre le panier average sur son adversaire après sa belle victoire, la 3ème de suite à domicile, sur le score de 89 à 80.

LA DONNE

Troisième match de suite à domicile pour les SIGmen qui accueillaient la JL Bourg avec la ferme intention de décrocher la timbale, comme lors des deux précédents. En face l’équipe de Freddy Fauthoux enchaînait un troisième déplacement avec la volonté de ne pas finir capot après les deux défaites consenties lors des deux derniers voyages. Deux équipes en lutte pour le Top 8 lors d’un match pour lequel la SIG Strasbourg avait un roster toujours aussi court (8 pros).
Quart-temps #1 : Marcus au relai de Bo’
Sans trop de surprise les deux équipes étaient en recherche de rythme en début de rencontre. Néanmoins les SIGmen pouvaient s’appuyer sur l’investissement d’un trio Lacombe/Kurucs/Massa efficace. Jouant intelligent en alternant parfaitement le jeu intérieur et extérieur, la SIG Strasbourg prenait les devants : 11-6, 4’15. Dominante sous le cercle, l’équipe de coach Banchi s’appuyait sur une défense bien en place et qui sautait à la gorge de joueurs de la JL Bourg qui essuyaient un 7-2 qui offrait 10pts d’avance à Bodian Massa (6pts-4rbs-2pds dans le quart) et sa bande : 18-8, 6’30. L’entrée de Alexandre Chassang donnait un second souffle aux visiteurs et rééquilibrait les débats, mais les SIGmen profitaient d’un Marcus Keene bien aiguisé qui émargeait déjà à 11pts à la fin du quart pour permettre à son équipe de faire la bascule en tête : 28-23, 10’ (éval : 36-23).
Quart-temps #2 : le réveil burgien
Voguant sur un copieux 69% d’adresse, les SIGmen venaient une nouvelle fois de signer une jolie partition pendant 10’. Coach Fauthoux sonnait les cloches durant la pause et c’est avec un tout autre visage que son équipe revenait en jeu. Sautant à la gorge de nos joueurs Amida Brimah & Co trouvaient leur rythme en attaque et la sentence était sans appel. Un 3-10 leur permettait d’égaliser (33-33, 13’30) et surtout de prendre confiance. La machine burgienne se mettait petit à petit en route et même si l’énergie de Paul Lacombe faisait beaucoup de bien, l’écart avait tendance à se creuser : 37-42, 16’30. Et comme en prime Isiaha Mike sortait de sa boîte, on commençait à avoir du mal à faire face. L’écart allait monter jusque 8 unités peu de temps avant une mi-temps qui allait faire du bien à des SIGmen qui tiraient la langue : 43-49, 20’ (éval : 52-56).
Quart-temps #3 : toutes voiles dehors
Peu importe la fatigue, coach Banchi était très remonté dans les vestiaires.  Ainsi, son équipe avait la volonté de faire en sorte que ce 2ème quart soit oublié dès le retour sur le parquet. Paul Lacombe prenait les choses en main et Lucas Beaufort lui prenait le pas d’un triple, et voilà de nouveau les deux équipes à égalité : 50-50, 22’30. Le run était intéressant. Le 12-0 qui venait d’arriver nous donnait de l’air (55-50, 24’) et surtout le binôme Lacombe/Kurucs envoyait du rêve. Rodions attaquait ses vis-a-vis et le cerlce comme un mort de faim et Paul nous sortait un match de très haut niveau. En s’appuyant sur eux l’équipe semblait gérer son avance (63-57, 27’), mais c’était sans compter sur un Chassang en mode rouleau compresseur. Sortant les muscles il s’imposait aux quatre coins du parquet et c’est lui et uniquement grâce à lui que la JL Bourg revenait à la 28ème minute : 63-62. Captain Dre calmait tout ça. La force de ce collectif est aujourd’hui clair : tout le monde apporte, personne ne rechigne à l’effort et chaque SIGman peut faire la différence. Dre en était l’exemple pour boucler le quart sur un 9-2 qui nous redonnait de l’air : 72-64 (éval : 87-69).
Quart-temps #4 : Beaufort comme à la maison
C’est à l’énergie qu’il allait falloir aller le chercher celui-là. Chaque action était décisive et c’est dans cette ambiance très tendue que coach Banchi nous sortait un atout de sa manche que la JL Bourg n’avait pas vu venir. Alors que le score était de 77 à 74 à 6’30 de la fin, Lucas Beaufort prenait les clés du camion et de l’attaque strasbourgeoise. Dans tous les coups et plantant deux primés qui faisaient exploser le Rhenus, l’enfant du pays tuait les velléités adverses. Ainsi ses 13pts (record en carrière) et l’énergie de toute l’équipe étaient rafraichissants, offrant en prime un copieux avantage à 4’ de la fin : 83-74. A partir de cet instant chaque point était compté car le panier average avait son importance. La JL Bourg l’avait emporté de 5pts à l’aller, il ne fallait donc pas flancher sur la ligne des lancers en fin de match. Macus nous verrouillait tout ça, qu’importe la petite frayeur à 12 secondes de la fin avec un panier de Benitez qui rapprochait son équipe à 5pts, c’était bel et bien la SIG Strasbourg qui signait une nouvelle victoire et en prime de 9pts s’il vous plait ! SCORE FINAL 89-80 (éval : 103-83).

Image
statsestrepro.png

Le collectif a signé une très belle performance ce soir encore. Avec 6 joueurs à 10pts et plus, un partage du temps de jeu exemplaire, des complémentarités incroyables et une envie de vaincre hors norme, cette équipe a réussi ce que peu pensait possible. Véritable couteau Suisse et métronome de l’équipe, Paul Lacombe est l’indiscutable MVP de ce match (19pts, 4rbs, 2pds, 2ints, 2cts). En signant une 3ème victoire de suite à domicile, malgré un effectif réduit à 8 pros, cette SIG Strasbourg nous a une nouvelle transportée. Bravo Messieurs

Le match en vitesse

SIG STRASBOURG – JL BOURG 89-80. Rhenus Sport. 4 695 spectateurs. Arbitres : MM Deman, Foucault et Vigne.
Les périodes : 28-23, 15-26 (mi-temps : 36-35), 29-15 (72-64), 17-16.
 

Légende