RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
Keene2_LeMans

La rage de vaincre

Dans le cadre de la 18ème journée de Betclic ELITE la SIG Strasbourg recevait une équipe du Mans bien décidée à poursuivre sa belle série. Au terme d’un match qui a une nouvelle fois montré le cœur de lion de nos joueurs, ce sont les Alsaciens qui l’ont emporté 92 à 89. Chapeau bas messieurs !

LA DONNE

Premier match de la phase retour pour la SIG Strasbourg qui accueillait le MSB Le Mans. Privée de Matt Mitchell et de Léo Cavalière, l’équipe de coach Banchi savait que le défi qui se présentait devant elle était sacrément relevé. Face à une équipe mancelle en pleine confiance depuis le retour de Terry Tarpey, 4 victoires en 4 matches, il allait falloir se surpasser pour espérer l’emporter.
Quart-temps #1 : Une belle partie de manivelle
Qu’importe les absences, les hommes de Luca Banchi débutaient le match tambour battant. Sautant à la gorge des Manceaux, DeAndre Lansdowne et sa bande jouaient crânement leur chance. Ainsi, quand le tableau d’affichage indiquait 6-2 après 2’, on était fier de l’engagement de notre équipe. Terry Tarpey répondait bien évidemment présent pour aider les siens à faire jeu égal, ainsi après 5’ les protagonistes étaient à égalité : 12-12. Nos joueurs se donnaient sans compter, aucune économie n’était faite et on prenait plaisir à voir ce collectif bien huilé. Ainsi, après 8’ sept SIGmen avaient déjà scoré et il fallait bien ça pour tenir un MSB en ordre de marche également : 19-19, 8’. Aucun temps-mort nécessaire pour les tacticiens. Leurs équipes respectaient le plan de jeu et ce quart se finissait sur une égalité somme toute logique : 21-21, 10’ (éval : 23-24).
Quart-temps #2 : Lemar le game changer
On assistait à une belle partie de basketball… Brynton Lemar et Terry Tarpey jouaient intelligemment, mais de notre côté Capt’N Dre était sur tous les fronts pour montrer l’exemple. Notre rotation était réduite, mais Mike Belle venait en aide aux pros du mieux qu’il pouvait. L’hyper athlétique Mike bondissait sur tous les ballons et toute l’équipe se donnait sans retenu pour rester au contact : 32-34, 14’. Nos SIGmen se battaient comme des morts de faim et avaient à cœur de montrer leur meilleur visage. Les 12pts de Lemar montraient bien à quel point il allait falloir combattre avec hargne et défendre comme des chiens pour espérer de belles choses… Et c’était encore plus vrai quand les visiteurs passaient un 3-10 qui pouvait laisser croire à un retour aux vestiaires compliqué (35-44, 18’30). Mais c’était sans compter sur un Marcus Keene déchaîné qui, en signant 11pts dans le quart dont 5 dans les dernières secondes. Grace à lui la SIG Strasbourg était encore dans le coup à la pause : 43-47, 20’ (éval : 46-55).
Quart-temps #3 : Un vrai combat
Les derniers mots du coach avant de revenir sur le parquet étaient clairs : « dureté ! ». Il n’était pas déçu au regard de la prestation de ses joueurs. Quel cœur, quelle envie et quelle audace même pour Rodions Kurucs qui n’avait peur de rien ni de personne et surtout pas de tirer. Ainsi grâce à lui l’équipe décollait et le public s’enflammait quand la SIG Strasbourg prenait 6pts d’avance : 58-52, 14’30. Et question « enflammade » la partie de catch qu’initiait Josh Carlton n’était pas belle à voir. Dans la confusion la plus totale il provoquait outre mesure Bodian Massa qui lui répondait avec, pour résultat, l’exclusion du Manceau… Voilà des faits de match dont on se passerait bien. Qu’importe, ne nous arrêtons pas sur ces gamineries. La SIG Strasbourg jouait ses chances à 150% et, à la suite d’un 10-0, l’équipe prenait 11pts d’avance : 63-52, 26’. Le Mans ne baissait pas pavillon et Terry Tarpey jouait son rôle de leader pour soutenir son équipe en difficulté devant la défense de fer des SIGmen (67-60, 28’30) car au final notre avance était flatteuse après 30’ : 74-62 (éval : 81-64).
Quart-temps #4 : Jusqu'au bout!
Avec 31pts inscrits dans le 3ème quart-temps on ne pouvait que constater l’efficacité offensive de l’équipe. Tout le monde participait et on le ressentait encore plus à l’entame du dernier acte. Le Mans débutait fort avec 0-9 (74-71, 32’), mais c’est le collectif strasbourgeois qui lui répondait. Marcus, Ike, Rodions et toute la SIGArmy portaient l’équipe pour répondre et s’envoler à nouveau : 81-71, 33’. Attention néanmoins car les joueurs du MSB poussaient et on craignait un retour qui pouvait avoir des airs de hold up... La guerre des lancers-fancs débutait alors et petit à petit Lemar et consorts revenaient : 85-79, 37’30. Mais Dre assumait son statut de capitaine. Exemplaire il anéhantissait à lui seul les derniers espoirs des visiteurs. Percutant, bondissant, adroit et conquérant il menait l’équipe vers une victoire épique quand on connait la donne avant le coup d’envoi. CHAPEAU ET RESPECT MESSIEURS ! SCORE FINAL 92-89 (éval : 93-92).
statsestrepro.png

Cette équipe a du cœur, ces joueurs ont les nerfs solides, ce collectif n’a pas fini de nous épater quand il se transcende comme lors de cette victoire. Marcus Keene et son adresse de psychopathe (25pts à 10/14) a allumé la mèche d’un match qui a vu DeAndre Lansdwone être une nouvelle fois exemplaire (20pts-7rbs) ou encore Bodian Massa hyper précieux dans la peinture… Quelle équipe ! et quand on sait que Matt et Léo ne jouaient pas, on ne peut qu’applaudir des deux mains cette équipe ! Bravo !

Le match en vitesse

SIG STRASBOURG – LE MANS. Rhenus Sport. 5 180 spectateurs. Arbitres : MM. Chambon, Dubois et Landy.
Les périodes : 21-21, 22-26 (mi-temps : 43-47), 31-15 (74-62), 18-27.
 

Légende