Image
Equipe_Blois
14 jan 23 - Présentation

​Un sacré Paris

Ce dimanche 15 janvier à 17h, la SIG Strasbourg affrontera Paris basketball à la Halle Carpentier lors d’un match qui doit confirmer le regain de confiance de l’équipe de coach Banchi. Un affrontement loin d’être simple lors duquel le coach pourra compter sur le retour de Ike Udanoh au sein de l’équipe.

La donne

Avec un ratio de sept victoires pour une seule défaite en Betclic ELITE depuis son arrivée, coach Banchi a permis à la SIG Strasbourg de redresser la barre. Aujourd’hui à l’équilibre avec 50% de victoires et 50% de défaites, les SIGmen sont aux portes du Top 8 la veille de la dernière journée de la phase aller. Et pour cette rencontre de la 17ème journée, la SIG Strasbourg affronte Paris Basketball sur ses terres, une des équipes également en forme du moment et qui pointe juste derrière elle au classement (7V/9D). Une dernière journée de Betclic Elite qui va également permettre d’attribuer de manière définitive les 8 tickets pour la Leaders Cup… Mais ça, c’est une autre histoire comme le souligne le coach.

L’adversaire

Deuxième de son groupe en Eurocup avec 7 victoires après 10 journées, cette équipe de Paris Basketball réalise une entrée réussie sur la scène continentale pour sa 1ère participation à une coupe d’Europe. Seule équipe de la compétition invaincue à l’extérieur, le collectif porté par Axel Toupane démontre qu’il ne craint personne. En championnat, après des débuts difficiles avec 5 défaites lors des 5 premières journées, l’équipe de Will Weaver s’est adaptée et son parcours depuis mi-décembre inspire le respect et la méfiance. Emmené par une base de joueurs français très solides, Paris Basketball est un adversaire coriace.
On ne présente plus Axel Toupane et ses multiples qualités par exemple. A ses côtés, le meilleur défenseur du championnat la saison passée, Isamel Kamagate est une usine à lui tout seul (10,6pts-7,3rbs-17,8 d’éval) ou encore Juhann Bégarin a été envoyé par les Boston Celtics afin de continuer à éclore et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il leur rend très bien.
Ajouté à tout ça un trio américain de feu avec l’hyper athlétique Kyle Allman en combo (16,2pts-4,6pds), associé à l’ancien NBAer Tyrone Wallace en gaucher incisif et percutant (15,3pts-4,8rbs-4,6pds) et Aamir Simms au poste 4 qui apporte sa polyvalence (11,8pts-5,8) et vous avez une bonne base d’un collectif qui peut battre n’importe qui.

La parole est au coach

SIG : Sans match de BCL, quel a été le programme de l’équipe cette semaine ?

Luca Banchi : « Il y avait plusieurs choses à revoir. Après le break on savait qu’on devait mettre à profit ces semaines avec un seul match pour arranger certains aspects dans notre jeu. Nous avons eu le match face à Roanne pour juger où nous en étions dans ce travail et maintenant c’est Paris. Il faut utiliser à bon escient cette période sans BCL car on sait que cela ne va pas beaucoup se reproduire au vu de notre calendrier qui va devenir fou après Le Mans. Nous avons pu prendre soin des petites blessures de certains, continuer à intégrer Rodi Kurucs, Ike est de retour et nous avons pris le temps de bien travailler sur nos systèmes avec lui. Il y avait beaucoup de travail. Oui nous avons gagné contre Roanne, mais j’espère vraiment de ce match contre Paris qu’on montre encore une meilleure version de notre collectif. Nous avons besoin de nous améliorer car des matches très importants arrivent ».

SIG : Quelle est ta première impression à propos de cette équipe de Paris ?
L.B : « Je trouve que Paris est une très bonne équipe. Leurs résultats en Eurocup le prouvent. Ils ont gagné avec la manière face à Ankara cette semaine et c’est la 2de victoire face à cette équipe qui est première en Turquie. Turk Telekom est actuellement une des meilleures équipes d’Europe et Paris l’a réellement détruite. Ils ont une attaque très efficace et une défense très cohérente. Ils sont à 7/3 en Eurocup et restent sur 5 victoires consécutives toutes compétitions confondues. Cette équipe est en pleine ascension et prend de plus en plus confiance chaque semaine ».

SIG : Qu’est ce qui selon toi fait qu’ils aient de tels résultats ?
L.B : « C’est une équipe très spécifique. Elle a été construite autour de plusieurs critères. Ils ont de la taille, de la polyvalence et sont physiques. Ils ont beaucoup de talents et il est clair qu’ils auront un vrai rôle à jouer en fin de saison. Selon moi Paris basketball est un candidat sérieux pour les Playoffs. Ils jouent un basket différent. Il y a beaucoup de créateurs, sept joueurs marquent plus de 10pts en moyenne. C’est la seule équipe en France et l’une des rares en Europe qui a la capacité de distribuer le scoring entre autant de joueurs. De plus, la polyvalence des joueurs fait que la défense affichée est très efficace. Donc pour nous, ce match est un vrai défi ».
 
SIG : Un mot sur le départ de Kaspars Berzins et le retour de Ike Udanoh ?
L.B : « Ike n’est pas Kaspars. Ils ne jouent pas pareil. J’ai vu ce dont il est capable et ce qu’il peut nous apporter. Un indicateur est fort. Si le club s’est rapidement positionné la dernière fois pour le prolonger ce n’est pas pour rien. C’est parce qu’il rend l’équipe meilleure. Il est l’un des éléments parmi les cinq qui sont sur le terrain. Il complète parfaitement cette équipe et la rend encore plus compétitive ».

SIG : Je sais que tu ne souhaites pas évoquer le sujet de la Leaders Cup pour le moment...
L.B : « Mon état d’esprit n’a pas changé. Nous sommes concentrés sur le prochain match et notre objectif est de continuer à collecter des victoires. La Leaders Cup je n’en parle pas, on ne doit pas avoir ça comme objectif en tête demain. Si on y est c’est bien, mais ce que moi je sais et dis à mes joueurs c’est que, pour jouer à ce niveau il faut qu’on continue à s’améliorer et être encore plus une meilleure équipe ».