Image
lacombe3_leportel.jpg
03 fév 23 - Résumé de match

Pas les ressources pour lutter

La SIG Strasbourg a bien tenté de lutter face au Portel, mais l’équipe n’avait pas les resources et la faille face à un Nadir Hifi une nouvelle fois très costaud. Finalement les SIGmen rentrent en Alsace avec une défaite 82 à 71. Récupération est  maintenant le maître mot !

LA DONNE

Deuxième match de suite à l’extérieur pour les SIGmen qui, après avoir battu Dijon, affrontaient, 48h plus tard, Le Portel dans son Chaudron. Un match piège et surtout un match pour lequel la gestion de la fatigue allait avoir son importance quand on sait à quel point le roster de la SIG Strasbourg est court actuellement à cause des blessures et des absences qui en découlent…
Quart-temps #1 : petit coup d’accelerateur du portel
Les deux équipes étaient sérieuses en début de match. Chaque possession était intense et il était difficile pour les protagonistes de scorer. Ainsi, il n’était guère surprenant de voir les deux équipes à égalité après 3’30 : 6-6. Lucas Beaufort nous sortait un premier quart très propre des deux côtés du terrain. Son duel face à Nadir Hifi avait des airs de revival de face à face au parc de la Citadelle il y a quelques années, mais pour le moment c’était Lucas qui prenait le dessus. Dre lui prenait le pas et après 7’30 tout le monde se tenait. Autant à l’extérieur, notre équipe donnait l’impresion de dominer, autant le secteur intérieur était lui en difficulté. Dès que la balle entrait dans la peinture nos joueurs avaient beaucoup de mal et les locaux l’avaient bien compris en pilonnant dans la peinture. Ainsi en plantant un 8-0 en 1’50, les Verts et Blancs prenaient leur envol et on était très heureux de voir Marcus Keene marquer au buzzer pour nous maintenir à distance : 20-14, 10’ (éval : 31-9).
Quart-temps #2 : match nul
La pause permettait de remettre les têtes à l’endroit et dès le retour en jeu, on sentait les SIGmen passer la seconde. Action, réaction, Ike Udanoh et Martin Peterka plantaient pour pratiquement remettre la balance à l’équilibre : 20-19, 11’30. Coach Girard prenait directement un temps-mort ! La tension était palpable et surtout la réponse des Portelois était claire : c’est dans le combat et l’énergie qu’ils allaient remonter la pente. Ainsi quand un 13-4 tombait, les locaux prenaient 10pts d’avance et on sentait quand un début de tempête dans les têtes de SIGmen qui devaient stopper le run. Fort heureusement, Rodions Kurucs et Marcus Keene trouvaient le chemin des filets et à 2’30 de la mi-temps, notre équipe ne lâchait rien, comme à son habitude (36-31, 17’30). L’inévitable Nadir Hifi portait son équipe, mais les SIGmen leur répondaient ce qui au final débouchait sur un match nul dans le quart et par conséquent toujours 6pts de retard pour la SIG Strasbourg : 43-37, 20’ (éval : 59-38).
Quart-temps #3 : Dur dur…
Le début du 3ème quart était difficile pour les SIGmen. Les Verts et Blancs attaquaient durs et rapidement un 10-4 nous faisait très mal. Ainsi alors que Allen & Co validaient le plus gros écart du match avec +12 (53-41, 23’30) coach Banchi se devait de prendre un temps-mort. Les organismes étaient fatigués, mais nullement cela ne serait une excuse. Aux forceps, Ike Udanoh se démenait pour tenter de maintenir son équipe hors de l’eau. Tout était compliqué et il était difficile de repasser sous les 10pts. Nous n’assistions pas au match de l’année, mais il ne fallait surtout pas jeter la pierre à nos SIGmen qui n’abdiquaient pas. Et même quand Le Portel s’offrait deux fois 15pts d’avance (60-45, 27’ puis 64-49, 29’), nos joueurs n’avaient pas la tête basse et surtout ne déposaient pas les armes aux pieds de Portelois bien en place. Ainsi, même si la domination du Portel au rebond était sans discussion (34-24), nos joueurs conservaient des chances à la fin du 3ème quart-temps : 64-52 (éval : 89-51).
Quart-temps #4 : Pas à armes égales
Rien n’était impossible et nos joueurs se mettaient le c** par terre pour nous permettre de continuer à y croire. Le gros problème en revanche s’appelait Nadir Hifi. Le meneur du Portel nous sortait une nouvelle fois un match XXL. En finissant avec 24pts, 8rbs et 5pds il était très clairement l’assassin de nos espoirs. En effet, même quand la SIG Strasbourg revenait à 6 unités à 4’30 de la fin (70-64), le sniper revêtait ses habits de lumière pour anéantir tous nos efforts. Et comme, en prime durant ce match, l’adresse aux lancers-francs était critique (11/22), il était clair à l’entrée du money time que la victoire allait nous échapper. Les dernières actions étaient anecdotiques et finalement, malgré l’apport de Paul Lacombe (16pts-4rbs-4pds) et les 21pts de Marcus Keene, les SIGmen, qui venaient de finir le match sans son capitaine DeAndre Lansdowne, rentraient en Alsace avec la 10ème défaite de la saison, stoppant la belle série. SCORE FINAL 82-71 (éval : 108-69).
Image
statsestrepro.png
La fatigue se fait sentir et Le Portel a été porté par un grand Nadir Hifi qui nous a une nouvelle fois fait mal, mais il est clair que ce soir la SIG Strasbourg n’avait pas les ressources pour l’emporter… Ce qui n’enlève en rien l’investissement de chacun. Retour en Alsace dès demain avant un départ très rapide dimanche soir pour Jérusalem. La récupération va avoir son importance. Affaire à suivre.

Le match en vitesse

LE PORTEL - SIG STRASBOURG 94-89. Le Chaudron. 3 500 spectateurs. Arbitres : MM. Maestre, Antiphon et Wallet.
Les périodes : 20-14, 23-23 (mi-temps : 43-37), 21-15 (64-52), 18-19.
 

Légende