Image
maille2_asvel.jpg
29 oct 23 - Résumé de match

La marche était trop haute

cinematic report

Déplacement compliqué pour la SIG Strasbourg qui se rendait à Villeurbanne afin d’affronter LDLC ASVEL sur son parquet de l’Astroballe. A la lutte durant 20’ nos joueurs ont souffert en 2ème mi-temps pour finalement s’incliner 91-72 face à une équipe taillée pour l’Euroleague. Logique respectée, même si nos joueurs avaient envie de bien faire et n’ont jamais abandonné. Rendez-vous dès mardi au Rhenus pour un match important à gagner face à Ostende.

Q#1 : Nysier pose les bases
Face à Youss Fall et Joffrey Lauvergne, coach Cancellieri lançait le géant Nysier Brooks dans le 5 majeur de ce match. C’est d’ailleurs lui qui débloquait les compteurs pour une SIG Strasbourg qui posait sa zone en défense. Le dernier arrivé faisait d’ailleurs du mal aux locaux en plantant 7pts en 3’ pour nous lancer parfaitement : 7-12, 3’. Mais en face Lauvergne se mettait en ordre de bataille et ses 10pts posaient les bases d’un chantier conséquent. Les joueurs de coach Pozzecco étaient disciplinés et, en s’appuyant sur ses intérieurs, LDLC ASVEL revenait pour égaliser : 16-16, 5’30. Mais nos valeureux SIGmen voguaient sur une adresse démoniaque et le duo Lacombe/Hooker régalait pour permettre à notre équipe de faire bien des misères à leur adversaire (21-25, 8’). Le 10/13 des joueurs de coach C montrait qu’ils jouaient avec un grand sérieux et cela permettait de faire douter LDLC ASVEL à la fin du 1er quart-temps : 25-25 (éval : 30-30).
Q#2 : LDLC ASVEL accélère …
Noam Yaacov entrait en jeu chez les Rhodaniens et le jeune n’avait clairement pas froid aux yeux. Deux primés et un tir plein d’audace dans le trafic permettaient de passer un run qui faisait mal. Le 8-0 était stoppé par Nysier Brooks qui se montrait percutant dans la peinture, mais il allait falloir faire attention : 33-29, 14’. Mike Scott sortait aussi de sa boîte et on assistait à une montée en pression de LDLC ASVEL qui appelait à un inévitable temps-mort de Massimo Cancellieri qui voulait stopper la prise de confiance (41-33, 16’30). Notre coach pouvait s’appuyer sur un Quinton Hooker concentré pour être un parfait relai sur le parquet et grâce à lui (12pts à 5/7) notre équipe était tout sauf ridicule. Nos SIGmen se battaient sang et eau pour rejoindre les vestiaires à quelques encablures d’une équipe portée par le binôme Fall/Lauvergne (21pts à 8/11). Ainsi, en faisant jeu égal au rebond, en perdant peu de balles et malgré une adresse à 3pts un peu maigre, la SIG Strasbourg était là et bien là. Mi-temps : 44-39 (éval : 51-41).
Q#3 : … avant de tuer le match
Tout le monde le savait les locaux allaient revenir et attaquer fort. Et face à une telle armada, il était difficile de trouver des solutions quand tout le monde se mettait au diapason. Ainsi, avec un Youss Fall dominateur sous le cercle et un Paris Lee en feu avec 11pts l’histoire commençait à être compliquée pour nos SIGmen qui prenaient un éclat. Le 18-7 encaissé faisait mal, très mal et notre coach prenait un temps-mort après 4’30 pour tenter de trouver des solutions et stopper l’hémorragie : 62-46, 24’30. Hélas le débours allait grimper à -19 dès le retour en jeu (65-46) et, même si JB Maille finissait par trouver une solution avec son compère Nysier Brooks, ce quart était très compliqué face à des Rhodaniens qui avaient clairement passé la seconde aussi bien défensivement (9pts encaissés) qu’offensivement (27pts marqués). Le gros coup d’arrêt pour nos joueurs avec ce Q #3 qui venait montrer LDLC ASVEL tuer ou presque le match… Dur… Fin du 3ème quart-temps : 71-48 (éval : 87-45).
Q#4 : logique respectée

La maîtrise collective de l’équipe de coach Pozzecco était sans appel durant les 10 premières minutes. La dernière période montrait une équipe de la SIG Strasbourg qui respectait ses valeurs et ne lâchait pas, mais le temps passant on sentait bien que nos adversaires avaient verrouillé le match au retour des vestiaires. Ils étaient en gestion et le chrono jouait en leur faveur (78-56, 33’). Discret lors des trois premiers quarts, Phil Booth plantait 15pts entre la 31ème et la 35ème minute pour permettre à l’écart de revenir dans des proportions plus raisonnable (80-65, 35’), mais c’était trop tard. L’affaire était pliée et LDLC ASVEL filait vers la victoire en entretenant son écart (88-66, 37’30) pour finalement s’imposer de 19pts au COUP DE SIFFLET FINAL 91-72 (éval : 109-70).

 

Une victoire de LDLC ASVEL qui a su s’adapter à la défense strasbourgeoise avant de mettre la main sur la rencontre lors d’un 3ème quart qui a douché nos espoirs (27-9). Rien de déshonorant face à l’un des cadors de Betclic ELITE qui montre un tout autre visage avec son nouveau coach qui donne de la confiance à son équipe. Pour la SIG Strasbourg, retour dès ce soir en Alsace pour préparer un enchaînement de 3 matches au Rhenus qui débutera dans 48h avec la réception d’Ostende en BCL.

Le match en vitesse

LDLC ASVEL - SIG Strasbourg : 91-72 – Astroballe
Arbitres : MM. Chambon, Deman et Ceccarelli
Les périodes : 25-25, 19-14 (mi-temps : 44-39), 27-9 (71-48), 20-24.

 

cinematic report