Image
Keene2_Gravelines
26 Mar 23 - Interviews

M. Keene : "il faut agir"

Découvrez les réactions de Marcus Keene et du coach Luca Banchi après la défaite de la SIG Strasbourg face à Gravelines.

Marcus Keene : « Je suis énervé. Il n’y a pas grand-chose à dire. On laisse ce match en commettant les mêmes erreurs encore et encore. On ne fait pas de stop, peu importe le moment et la situation du match. On score, je mets des gros tirs, mais derrière on ne les stoppe pas. C’est une question de fierté aussi ! On ne défend pas en un seul un contre un…
C’est une mauvaise défaite. C’est la deuxième fois qu’on perd contre Gravelines et maintenant ils sont devant nous au classement. On doit gagner, mais si on veut aller en Playoffs, il faut gagner à domicile. Nous nous sommes mis tout seul dans une mauvaise position. La situation est ce qu’elle est. On peut parler ou travailler. On sait ce qu’on doit faire ! On a une semaine pour travailler, oui c’est vrai. Mais si c’est pour revenir sur le parquet et faire les mêmes erreurs dans une semaine et les commenter… On est arrivé à un point où il n’y a plus à parler, il faut agir ! »
 
Luca Banchi : « C’est une très mauvaise défaite. On laisse passer l’opportunité de battre une équipe qui était en balance avec nous. On savait avant le coup d’envoi quel serait l’effet d’une victoire ou d’une défaite. Ce soir, malgré une approche prometteuse du match et après avoir pris l’avantage, nous n’avons pas su faire preuve de cohérence dans nos choix et on les a laissé revenir.
Quand tu joues face à ce genre de scoreurs et que tu leur laisses autant de liberté, tout devient rapidement très difficile, mais ça donne aussi de la confiance en face. Ils ont marqué des tirs très difficiles, mais ce n’est pas une excuse. Quand tu joues avec si peu de cohérence, avec une trop grande différence d’agressivité et, qu’en plus, les problèmes de fautes comme ont connu nos meneurs n’aident pas... Peu importe ce qu’on a pu montrer en termes d’agressivité durant le 3ème quart-temps, quand tu lâches 32pts dans le 4ème tu ne peux que parler de notre responsabilité face au résultat.
Si on veut avoir un futur dans les compétitions que nous jouons nous devons comprendre qu’il faut vite retrouver notre identité en tant qu’équipe et ça commence par le partage et le sacrifice en défense si on veut stopper nos adversaires. Hélas c’est clairement ce qui nous a manqué lors de ce match.
Face à de bons shooteurs il faut prendre conscience qu’il faut faire encore plus d’efforts. C’est comme ça qu’on aurait pu mieux contrôler le match. Hélas le dernier quart-temps n’allait pas en ce sens et on a plus jouer sur le coup de l’énervement et ça, ce n’est pas nous.
Ce match se termine avec une possession d’écart donc oui il y a forcément beaucoup de regrets, mais moi ce n’est pas ce que je retiens. Je suis concentré sur ce qu’il faut faire afin de reconstruire notre identité pour préparer notre prochain match ».
 

Légende

Image
Banchi2_Gravelines