Image
banchi3_dijon.jpg
16 avr 23 - Interviews

​L. Banchi : « nous n’abandonnerons jamais »

Découvrez les réactions du coach Luca Banchi et de Tim Frazier après la victoire de la SIG Strasbourg face à la JDA Dijon.

Luca Banchi : « L’équipe était bien concentrée sur ce qu’elle avait à faire, malgré les problèmes pour entrer dans le match. On avait travaillé très dur les deux derniers jours pour le préparer. On a sans doute un peu souffert au début à cause de ça et aussi mentalement pour entrer dans la rencontre. Dijon jouait très juste et de manière très fluide en punissant chacune de nos erreurs, mais nous étions de toute façon trop soft à ce moment-là. J’ai noté de bonnes choses durant la deuxième mi-temps. Cela m’a indiqué que l’équipe avait changé d’énergie sur le terrain.

Bien évidemment Marcus a été très important pour mener l’équipe ce soir. Il a été l’un qui a le plus souffert en début de match face à l’agressivité de Dijon. Malgré ça, il est revenu en étant très performant. Il marque 20 points en une mi-temps pour pousser l’équipe à un autre niveau. La mi-temps a été le moment. Elle a permis de faire passer un palier à notre performance, en nous permettant de revenir avec la bonne énergie et en étant plus cohérent. La deuxième mi-temps représentait la cohérence dans notre jeu que je souhaite vraiment de la part de mon équipe.

"Il faut que tout le monde croie en ce groupe"
On est dans une période très spécifique de notre saison. Après les défaites qu’on avait connues, il fallait qu’on réponde sur le terrain et c’est exactement ce qu’on a fait ce soir. C’était non négociable ! C’était une obligation de répondre en montrant un certain niveau de performance ! Peu importe ce qui arrivera mardi soir, il faudra qu’on soit fier de nous. Nous sommes à un match d’un Final 4. Il faudra mettre toute l’énergie que nous aurons, donner le meilleur de nous-mêmes car la saison n’est pas finie. On se prépare à tant de matches très durs jusqu’à la fin de la saison, que chacun des matches à venir seront et devrons être comme ce soir… des finales !

Le calendrier est terrible. Nous allons jouer 5 matches de suite à l’extérieur et dans un délai très court. Tout sera difficile jusqu’à la fin… à l’image de notre saison. Même si nous avons eu deux bonnes séances d’entraînement pour préparer ce match, il y a toujours quelque chose. Aujourd’hui, à 15h, j’ai reçu un message me disant que Paul Lacombe était malade avec 39 de fièvre. C’est un joueur cadre et il faut le protéger, mais il a pris des médicaments et lui-même a décidé de jouer. Il a été très important en 2ème mi-temps en faisant un travail extraordinaire vu son état… Mais ça prouve juste que je ne sais pas du tout ce qui peut nous arriver demain. C’est comme pour Marcus et sa sortie à la fin du 3ème quart. On a un mois devant nous avec beaucoup de matches. Il faut prendre chaque jour les uns après les autres et chaque match comme si c’était le dernier, comme si c’était une finale.

Quoi qu’il arrive maintenant, il ne faut plus rien, ni jamais, abandonner, continuer à croire en nous. Je sais que ce sera difficile, mais nous avons besoin de gagner pour continuer à y croire. Il faut que tout le monde croie en ce groupe qui peut inverser la tendance même si elle peut sembler négative. J’espère que les fans sont dans cet état d’esprit. Peu importe ce qui arrive à cette équipe, peu importe l’adversité, nous n’abandonnerons jamais ! »
 

"Marcus a fait un travail extraordinaire"

 
Tim Frazier : « Chaque victoire est importante et encore plus à ce moment de la saison. C’était très important pour nous de revenir meilleurs. On est tous heureux de voir comment nous avons répondu aux défaites précédentes, comment nous avons TOUS répondu : en équipe ! Après les dernières défaites et surtout celle à Bonn à domicile, revenir dans la course en gagnant ce match est quelque chose de très important.

Pour gagner il fallait qu’on revienne à ce qui est important : être qui nous sommes. Il fallait qu’on se batte, qu’on soit agressif en défense tous ensemble. Marcus a fait un travail extraordinaire dès la première mi-temps durant laquelle il nous a porté. En deuxième mi-temps nous avons tous augmenté notre niveau et surtout nous avons joué ensemble en défense. Tout le monde fournissait des efforts pour les autres.

Au début du match les deux équipes étaient un peu négligente, mais des deux côtés un joueur a su montrer le chemin pour donner à tous les autres l’envie d’augmenter leur niveau. En revanche en deuxième mi-temps, à partir du moment où on a repris l’avantage et marqué de gros tirs, on a mis définitivement la main sur le jeu. On était plus concentré. On savait qu’on en était capable et on l’a mis en application ».