Image
lacombe_bonn.jpg
18 avr 23 - Résumé de match

La fin d’une belle aventure

Après la victoire de la SIG Strasbourg lors du match #1 en Allemagne et celle de Bonn au Rhenus Sport lors du match #2, la belle entre les deux équipes avait lieu sur le parquet du Telekom Dome de Bonn. Malgré un match héroïque au regard des conditions, nos joueurs n’ont pas réussi à déjouer les pronostiques et se sont inclinés 83 à 77. Quelle saison de BCL pour nos joueurs. Messieurs, l’aventure s’arrête là, mais nous sommes fiers de votre abnégation et votre détermination, qu’importent les aléas d’une saison compliquée. La fin d’une belle aventure qui se boucle en tombant les armes à la main !

LA DONNE

Deux équipes, un match décisif, un seul objectif… Un ticket unique pour le Final 4 de la Basketball Champions League. Au coup d’envoi du match la donne était donc très claire entre la SIG Strasbourg et Telekom Bonn pour le match #3 du quart de finale de l’édition 2022/23 de la compétition.
Quart-temps #1 : Un vrai beau visage
La SIG Strasbourg se montrait très incisive en début de match. Agressifs, nos joueurs étaient sérieux et les occasions de scorer ne manquaient pas. Notre défense était en place et après 3’ le score donnait le ton : les SIGmen répondaient présents 2-6. Bonn ne s’en laissait pas compter et, petit à petit, les locaux sonnaient le réveil avec l’appui de ses fans et c’est avec tout ce petit monde au diapason qu’un mini run arrivait. En s’appuyant sur Herrera, les Roses et Blancs passaient un 10-2 pour prendre la tête : 12-8, 4’30. Personne ne paniquait bien au contraire. L’équipe était en mission. Bodian était exemplaire d‘engagement, Tim assurait la mène sans encombre et Lucas faisait une magnifique entrée. Au global c’est tout un collectif qui donnait du fil à retordre à des Allemands qui étaient dans le dur. Un 5-12 répondait au run local et, comme par magie, devinez qui prenait les commandes ? La SIG Strasbourg Messieurs Dames : 17-20, 8’10 ! La fin du quart était à notre avantage avec des SIGmen se montrant dominateurs dans la peinture (14 rbs à 8 pour les SIGmen), mais surtout impeccable d’engagement sans perdre de balles, nos guerriers faisaient la bascule en tête : 21-26, 10’ (éval : 20-30).
Quart-temps #2 : Tim en mission
Tim Frazier était pleinement investi de la tâche qui lui incombait : palier à l’absence de Marcus Keene. Auteur d’une action à 5pts, il calmait l’ardeur locale et, mieux encore, en offrant un caviar à Bo’, il était le fer de lance d’un 0-7 pour nous offrir 10pts d’avance : 23-33, 12’. Mais ce diable de Javontae Hawkins nous faisait une nouvelle fois très mal et son duo avec TJ Shorts réveillait leur équipe qui venait souffler dans la nuque des hommes de Luca Banchi. Les Alsaciens subissaient de plus en plus l’impact des locaux, si bien qu’à 6’ de la pause l’écart n’était plus que de deux possessions : 31-35, 14’. Tout devenait plus compliqué et il ne fallait surtout pas prêter le flanc trop longtemps car, on le sait, la foudre peut tomber de manière très violente dans le Telekom Dome. Malgré les mises en garde, nos SIGmen prenaient en pleine face l’agressivité, la vitesse d’exécution et la hargne de TJ Shorts et ses coéquipiers qui plantaient un 11-2 des plus cinglant : 36-37, 16’30. Temps-mort de coach Banchi et direct tout allait mieux et nos joueurs reprenaient de l’air (36-43, 18’). Mais Bonn finissait en boulet de canon (8-3) face à des SIGmen portés par Tim Frazier (13pts-4pds-3rbs) et Bodian Massa (10pts-4rbs). Qu’importe, nos joueurs venaient de signer une 1ère mi-temps de grande qualité comme l’indiquait l’écart à l’évaluation, 52 à 42 pour notre équipe. Mi-temps : 44-46, 20’ (éval : 42-52).
quart-temps #3 : Lansdowne l’exemple
Attention au retour en jeu car les locaux allaient vouloir faire leur maximum pour vite prendre l’avantage. Action…Réaction ! T.J. Shorts passait la seconde et tout allait beaucoup trop vite. Un 8-0 faisait très mal et surtout faisait monter les décibels dans une salle qui n’avait pas besoin de ça, mais qui passait de bouillante à incandescente : 52-46, 23’. Léo stoppait le run et derrière Tim Nous régalait. Irréprochable il était partout. Et comme en prime Dre et Rodions jouaient de mieux en mieux, sans frémir, nos SIGmen donnaient des sueurs aux Allemands en reprenant les rênes du match : 56-57, 26’30. Quelle équipe ! Personne ne tirait au flanc et franchement, on était en pleine extase du spectacle que nous offrait notre équipe. Les 6 rebonds offensifs de Bo’ étaient un bel exemple de notre engagement et qui de mieux que notre capitaine DeAndre pour illustrer tout ça. Alors que Bonn pensait mener à 1’ de la fin du quart (63-59), Dre nous gratifiait de deux bijoux à 3pts pour nous permettre de conserver deux points d’avance. Lansdowne l’exemple ! 63-65 (éval : 63-70).
quart-temps #4 : Si près si loin… Mais fier malgré tout
Mais cette équipe de Bonn ne dominait pas le championnat allemand et la BCL avant ce quart pour rien. L’équipe de coach Lisalo n’entendait pas lâcher une 2ème fois à domicile. Les Roses et Blancs enfonçaient la pédale de l’accélérateur et nos joueurs se retrouvaient à courir après le score. La fatigue se faisait sentir et la lucidité manquait dans des moments comme ceux-là. Avec une rotation si courte difficile de trouver les ressources. Il ne fallait pas non plus sombrer car nos joueurs n’avaient clairement pas démérité. Mais le 13-2 qui arrivait nous mettait KO… 76-67, 34’. DeAndre se montrait exemplaire jusqu’au bout (17pts-4pds-3rbs), Tim également (20pts-5pds-4rbs) et franchement, quand il nous rapprochait à lui seul à 4pts à 3’ de la fin, on était fier de nos SIGmen : 76-72, 37’ ! Hélas la fin de match était pleinement à l’avantage des locaux face à des SIGmen qui terminaient totalement épuisés. Ils avaient le mérite de se battre jusqu’au bout, mais c’était bel et bien Bonn qui l’emportait sur le SCORE FINAL 83-77 (éval : 116-86).
Si près si loin…. La SIG Strasbourg tombe les armes à la main. La déception d’être passé à côté de quelque chose de grandiose est forte, mais la fierté de voir cette équipe ne jamais abandonner aussi. Oui, nous sommes fiers, même dans la défaite. Le dernier quart ne doit en aucun cas remettre en question les efforts fournis car franchement, sans aucun doute Bonn mérite sa qualification, mais nos SIGmen ont porté au haut et fort ce soir et cette saison encore nos couleurs sur le continent.

Le match en vitesse

TELEKOM BONN – SIG STRASBOURG 83-77. Telekom Bonn. 6 000 spectateurs. Arbitres : MM. Zurapovic (BOS), Castillo (ESP) et Baki (TUR).
Les périodes : 21-26, 23-20 (mi-temps : 44-46), 19-19 (63-65), 20-12.
 

Légende