Image
sig_post_1170x547quarter.jpg
03 avr 23 - Article

​Pleins feux sur le quart de finale

Cette semaine débutera les quarts de finale de la saison 2022/23 de Basketball Champions League. Pour la SIG Strasbourg la route vers le Final 4 passera par un affrontement face à l’un des favoris pour le titre final : Telekom Baskets Bonn. Pleins feux sur cette confrontation.

La Donne

En recherche de repères, la SIG Strasbourg s’apprête à affronter l’équipe en forme du moment en Europe : Bonn. Dans une série de quart de finale au meilleur des trois matches, il faudra impérativement aller chercher (au moins) une victoire à l’extérieur pour se qualifier pour le Final 4. En effet, 2ème de leur groupe lors du Top 16, les SIGmen n’auront pas l’avantage du terrain face à Bonn, 1er de sien avec 6 victoires et aucune défaite.

Match aller à Bonn : mercredi 5 avril à 20h
Match retour à Strasbourg : mardi 11 avril à 20h 
Belle éventuelle à Bonn : mardi 18 avril à 20h

Image
reservez_place.jpg

Pas si simple d’attraper le quart

Jouer les quarts de finale d’une compétition européenne n’est pas donné à tout le monde et, une chose est certaine, n’est pas non plus une évidence. La SIG Strasbourg va participer pour la 4ème fois de son histoire aux quarts de finale de la BCL, une compétition qui fête ses 7 ans cette année. Une sacrée performance et qui l’est d’autant plus quand on sait que ce sera la 3ème année consécutive et que, seul l’ogre espagnol Ténérife a fait mieux avec 6 participations en quart dont les 5 derniers. Cela situe le niveau de performance du club. Parmi les autres qualifiés, l’AEK Athènes atteint également pour la 4ème fois ce niveau, mais la dernière fois avait eu lieu lors de l’exercice 2019/20. Enfin ce sera la 3ème participation aux quarts de finale pour l’Hapoel Jérusalem, la 2ème fois pour Murcie, Malaga et Manresa et la toute première pour Bonn. 

Un adversaire en Bonn forme

Si vous cherchez l’une des équipes de basket en forme actuellement en Europe, arrêtez tout, on vous la donne : c’est bel bien Bonn. Les faits et les chiffres ne manquent pas afin de qualifier cette équipe.

EN BCL ? Le collectif allemand reste sur 11 victoires consécutives après avoir perdu uniquement le match d’ouverture de saison, le 5 octobre 2022. Pile poil 6 mois d’invisibilité sur la scène européenne, voilà ce que les SIGmen vont devoir faire vaciller au moment du coup d’envoi ! Meilleure attaque du Top 16, meilleur taux offensif de la compétition avec 118,3pts pour 100 possessions (s’il vous plaît !), troisième meilleure défense de la saison cette équipe domine la BCL cette saison. L’AEK Athènes, Karsiyaka, Rytas Vilunius, Manresa entre autres se sont cassé les dents face aux Allemands.

En championnat ? on reste sur le même genre de domination. Premier du championnat avec 25 victoires en 27 rencontres joués, ils restent également sur 11 victoires de rang et sont invaincus à domicile avec 13 victoires en 13 matches. Meilleure défense et deuxième attaque de BBL, cette équipe de Bonn impressionne les observateurs depuis un bon moment déjà.

Leur objectif ? Il n’est donc absolument pas surprenant de les retrouver à ce niveau de la compétition. Eux qui ambitionnent cette saison de remporter le premier titre majeur de l’histoire du club ont faim, très faim. En effet la vitrine à trophée du club est pour le moment vide car, depuis sa remonté au plus haut niveau national en 1996 et après 20 années de campagnes européennes (meilleur résultat à ce jour : une demi-finale de FIBA Europe Cup en 2017), Bonn n’a, jusque-là, jamais gagné de titre majeur.

Le joueur à suivre en face

Comment ne pas commencer par celui qui, avec Zach Hankins de Jérusalem, se positionne comme l’un des deux favoris au titre de MVP de la saison de BCL : T.J. Shorts II !? Avec 18,6pts, 7,5pds, 4,1rbs pour un ronflant 20 d’évaluation en moyenne après 12 matches joués en BCL, le meneur de Bonn est sans nul doute le gros client de la saison ! Meilleur marqueur et meilleure évaluation du championnat allemand l’an passé avec Crailsheim, il confirme cette saison en étant toujours en tête à l’évaluation (21,5) tout en étant 2ème meilleur passeur (7,8pds) et 5ème marqueur (18,1pts) en Allemagne. L’homme qui sait tout (bien) faire est clairement à surveiller comme le lait sur le feu !
Une équipe de se niveau ne peut se résumer en un seul homme aussi impactant soit-il. Mais il est clair qu’il sera la cible numéro #1. Attention néanmoins à ne pas sous-estimer ses coéquipiers comme le revenant Javontae Hawkins de retour au club après un passage manqué Limoges, le duo d’intérieurs Delany/Kratzer hyper dominants (près de 12,5rbs à eux deux en moyenne par match), l’expérimenté capitaine shooteur Karsten Tadda et d’autres soldats tous aussi mort de faim les uns que les autres. Le défi s’annonce très relevé pour ébranler un collectif très bien en place.

Impossible … n’est pas Français !

Sur le papier tout semble indiqué que la qualification pour le Final 4 est impossible… Seulement la glorieuse incertitude du sport, mixée avec le fait qu’impossible n’est pas Français, le tout saupoudré d’un sentiment d’orgueil et de rébellion des SIGmen après leurs derniers résultats donne le cap d’un quart de finale dont on sait qu’il n’est pas imprenable. Bien évidemment que les dernières sorties face à Gravelines et Blois n’étaient pas rassurantes, mais maintenant la BCL avec en ligne de mire un potentiel Final 4 déboule sur la route de notre équipe. Nul doute que DeAndre Lansdowne et ses coéquipiers se préparent à jouer cette équipe de Bonn, aussi favorite soit elle, avec la seule et unique envie : gagner !