Image
kurucs2_limoges.jpg
29 avr 23 - Résumé de match

Une bonne chose de faite !

Lors d’un match qu’il ne fallait pas perdre, la SIG Strasbourg a su se montrer sérieuse pour l’emporter 93 à 76 sur le parquet du Limoges CSP. Une 14ème victoire en Betclic ELITE qui fait du bien !

LA DONNE

Avec le retour aux affaires de Marcus Keene, la SIG Strasbourg arrivait à Limoges avec la ferme volonté de renouer avec la victoire et ainsi s’éloigner de la zone dangereuse. Actuellement 12ème avec 13 victoires et 17 défaites, les SIGmen étaient à égalité avec leurs adversaires du soir. En effet, avec le même ratio, les Limougeauds sont dans le même bain que l’équipe à coach Banchi. Défaite interdite ou presque pour les deux équipes lors de cette 31ème journée de Betclic ELITE.
Mi-temps #1 : Tout en contrôle
Les SIGmen attaquaient tambour battant avec un Paul Lacombe au four et au moulin. Le 2-8 affiché après 2’30 était de bonne facture, mais il était clair que, même en difficulté, le CSP n’allait pas se laisser faire. Les locaux se mettaient petit à petit en route et le match s’équilibrait après 3’ de jeu. Chaque panier strasbourgeois trouvait écho du côté du CSP et, chemin faisant, la SIG Strasbourg gérait son avantage : 9-16, 6’30. Marcus de retour avec l’équipe était en jambe et ses 6pts faisaient du bien, surtout avant un petit run des Verts et Blancs. Après un 6-0 ils venaient souffler dans la nuque de SIGmen qui, malgré tout, avouons-le, étaient en contrôle : 20-24, 10’ (éval : 26-26).
Le début du 2ème acte était très haché. Le temps semblait ne pas avancer tant les coups de sifflets tombaient à tout va. Les amateurs de footing auraient eu le temps de faire quelques tours de piste à l’arrière de Beaublanc sans réellement manquer grand-chose. Avec un score de 22-26 à la 13’, les deux équipes faisaient du sur place. Faute après faute, on regardait le chrono qui semblait en panne tant il n’avançait pas. Heureusement, nos joueurs ne se laissaient pas déconcentrer et Bodian nous offrait 11pts d’avance : 24-35, 16’30. Le flottement général d’une mi-temps tout bonnement interminable profitait un temps à Limoges qui se rapprochait à la faveur d’un 10-3, mais Dre et sa bande finissaient sérieusement pour rejoindre les vestiaires en tête. 34-42, 20’ (éval : 34-51).
Mi-temps #2 : Jamais inquiété
Limoges revenait fort et leur impact causait du tord à Léo Cavalière qui commettait coup sur coup sa 3ème et 4ème faute. La machine limougeaude se voulait moins toussotante et le 11-4 passé par Desi Rodrigues et ses coéquipiers en 3’30 en était une illustration. En revenant à un point de nos joueurs (45-46, 23’30), les locaux allaient-ils faire douter nos SIGmen ? N’ayez crainte : non, car l’illustration était un poil fade face à nous ce soir. Marcus Keene allumait la mèche avec deux banderilles, Rodions Kurucs sortait la tête du marasme dans lequel il était tombé depuis quelques matches et, bien évidemment DeAndre Lansdowne était exemplaire. Le run du CSP était vite calmé par un 4-18 de nos joueurs qui clouaient le bec à un Beaublanc tristement calme : 49-64, 28’. Finalement à 10’ de la fin le plus dur semblait fait pour l’équipe de coach Banchi : 51-68 (éval : 54-87).
Strasbourg était en contrôle total face à un collectif du CSP qui se délitait au fil du match. Rapidement notre avance dépassait les 20pts (56-77, 32’30) et personne ne se faisait d’illusion quant à l’issue à venir. Rodions montrait enfin son vrai visage (17pts-9rbs-21 d’éval), les points de Marcus Keene nous avaient manqué (20pts-4pds) et on ressentait une belle pointe de joie monter en regardant le score garder plus ou moins le même écart : 62-81, 36’. Limoges n’y était pas et la fin du match se passait comme un long fleuve tranquille pour aboutir sur une victoire qui faisait du bien. SCORE FINAL 76-93 (éval : 85-122).
 

Image
statsestrepro.png
Dominants aux rebonds (27-43) et globalement adroits dans un match qu’ils ont maîtrisé, les SIGmen signent leur 14ème victoire de la saison. Une victoire qui fait un bien fou dans l’optique de s’éviter une fin de saison stressante et qui permet de se remettre en selle avant les 3 derniers matches de la saison régulière. SIGman du match : Rodions Kurucs, revenu du diable vauvert après 4 sorties en championnat durant lesquelles il n’était que l’ombre de lui-même.

Le match en vitesse

LIMOGES CSP – SIG STRASBOURG 76-93. Palais des Sports de Beaublanc. Arbitres : MM. Hamzaoui, Maret et Maccario.
Les périodes : 20-24, 14-18 (mi-temps : 34-42), 17-26 (51-68), 25-25.
 

Légende