Image
keene2_roanne.jpg
15 mai 23 - Présentation

​Cette fois, nous y sommes...

La SIG Strasbourg va jouer son dernier match de saison régulière 2022/23 sur le parquet de Roanne ce mardi 16 mai à 20h. Un match dans une course aux Playoffs pour laquelle les espoirs de qualification ne sont pas morts, mais qui ne dépendent plus entièrement des SIGmen.

LA DONNE POUR ROANNE

Du côté de Roanne, ce dernier match de saison régulière sera le dernier tout court de la saison. En effet, il est impossible pour l’équipe de Jean-Denys Choulet de rejoindre le Top 8. Même en battant la SIG Strasbourg et en comptant sur des défaites de Gravelines et de Paris, ce qui découlerait sur une égalité à quatre avec 16 victoires et 18 défaites, les Roannais n’ayant pas le panier average sur Paris, seraient mathématiquement éjectés du Top 8. C’est donc sans pression et sans enjeu, mais avec l’envie de bien finir devant son public que la Chorale aborde ce match.

LA DONNE POUR STRASBOURG

Pour la SIG Strasbourg en revanche, l’histoire n’est pas la même. Actuellement 10ème à égalité avec Paris 8ème et Gravelines 9ème, les SIGmen ne sont plus maîtres de leur destin, mais peuvent encore croire en une qualification pour les Playoffs 2023. Pour ce faire, la donne est facile à comprendre. Il faut que l’équipe de coach Banchi l’emporte et que, dans le même temps, Paris perde sur le parquet des Metropolitans 92 et que Nancy signe une victoire à Sportica face à Gravelines. Dans ce cas de figure et uniquement celui-là, la SIG Strasbourg volerait la 8ème place in-extremis aux Parisiens.

L’ADVERSAIRE

Cette chorale de Roanne a joué un basket enthousiasmant cette saison. Portée par le meilleur passeur de Betclic ELITE Stefan Moody (7,1pds), l’équipe de Jean-Denys Choulet a régulièrement fait parler d’elle en bien grâce notamment à l’une des attractions de la saison en la personne de Ronald March. Deuxième meilleur marqueur (21,4) et deuxième joueur à l’évaluation (20,9) derrière Wembanyama, le All Star sait tout faire sur le terrain et nul doute qu’il aura à cœur d’enflammer une dernière fois la Halle Vacheresse cette saison. A leurs côtés Yannis Morin a signé une excellente saison (12,6pts, 5,6rbs, 15,1 d’éval) et aura à cœur de se montrer face à son ancien club, comme ce fut le cas à l’aller où il avait signé 23pts et 6rbs. On pourrait aussi parler de l’impact défensif incroyable de JaKeenan Gant qui va poser des sérieux problèmes au poste 4, mais globalement, c’est un tout autre club qui a envie de bien finir en mutualisant sur la victoire de la semaine dernière à Limoges qui est venu stopper une série de 6 défaites de rang pour la meilleure attaque de la saison 2022/23 de Betclic ELITE avec 91,6pts.

LA PAROLE EST AU COACH

Vous arrivez lancés à Roanne en restant sur une bonne série…

L.B : « Nous avons gagné nos trois derniers matches et nous sommes concentrés pour continuer lors du prochain face à la meilleure attaque du championnat. Savoir si nous serons capables d’être compétitifs face à ce genre d’équipe sera un vrai défi pour nous. Il est clair qu’ils ne vont pas lâcher ce match qui sera leur denier à domicile. Ils vont vouloir laisser un bon souvenir aux fans ». 

Le chemin vers les Playoffs n’est pas simple…
L.B : « Gagner est une condition minimum mais pas suffisante. Il ne faut pas oublier qu’on a commencé avec 1 victoire en 8 matches, donc cette saison était comme une bataille continue pour avoir la meilleure position possible au classement. Ce que je veux dire c’est, qu’au regard de la saison, c’est un honneur d’avoir toujours une petite chance de se qualifier pour les Playoffs. Quand je suis arrivé en novembre dernier, l’environnement était globalement proche de la dépression générale. Depuis, je suis fier des choses que nous avons réussies à accomplir, comme notre parcours en BCL. Mais nous allons à Roanne avec l’envie de nous battre jusqu’au bout, même si les chances ne sont pas de notre côté ».

Gagner et espérer des défaites de Gravelines et Paris.
L.B [il coupe !] : « Je suis concentré à 100% sur notre match, notre performance. Je fais de mon mieux pour que l’équipe prenne du plaisir et soit performante afin d’obtenir le plus de victoires possible. Nous sommes dans le même état d’esprit depuis le premier jour de mon arrivée. Il n’est pas encore temps de parler de sentiments, d’impressions ou de regrets. Nous ferons ça quand la saison sera finie. Pour le moment, ce n’est pas le cas et nous sommes simplement concentrés sur nous-mêmes et ce match face à une très belle équipe de Roanne. Je ne doute pas de mes joueurs. Ils ont un état d’esprit irréprochable et ils veulent tout donner jusqu’à la fin ».

La décla du capitaine