RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
Banchi5_Jerusalem
Actualités ​#PowerOfTheLast

​#PowerOfTheLast

Il est parfois bon de prendre du recul afin de se rendre mieux compte des réalités. A trois jours du match #1 du quart de finale de playoffs 2023 face à Monaco, prenons le temps d’analyser la performance de la SIG Strasbourg depuis l’arrivée du coach Luca Banchi.

reservez_place.jpg
Dès son arrivée, coach Banchi a montré qu’il avait pleinement conscience de l’urgence de la situation. Avec une seule victoire à son compteur après huit journées de Betclic ELITE, la SIG Strasbourg pointait tout simplement (et pour son plus grand malheur) à la dernière place du championnat. Mi-novembre les rêves de Playoffs n’étaient alors qu’une vaste chimère pour bon nombres d’observateurs. De son côté le tacticien italien avait annoncé la couleur : « C’est un vrai défi. Je suis très conscient de la situation et de l’ampleur de la tâche. Je vais essayer d’apporter mon expérience à l’organisation pour impulser un nouveau départ ».

Un nouveau départ…Voir un même un départ tout court disions-nous à l’époque, tant l’équipe était à l’arrêt. Lors de la conférence de presse en marge de son officialisation, Luca Banchi disait « qu’il allait falloir apporter la bonne énergie qu’il y a à tirer de la situation d’urgence dans laquelle nous nous trouvons (…) Il faut trouver la solution tous ensemble. Mon travail est de comprendre cette équipe, faire ressortir le meilleur de chacun au sein de l’organisation afin d’élever le niveau de performance et gagner des matches ». Et lorsqu’on écoute DeAndre Lansdowne dire à propos de son coach « Il a travaillé sur les qualités de chacun en apportant son expérience. Il s’est adapté à nous, avant de tout mettre en œuvre pour obtenir le meilleur de tout le monde (…) Il nous a inculqué ‘‘the power of the last’’ », on est en droit de se dire que cette remontada historique au classement est tout sauf un coup de chance.

En effet, la SIG Strasbourg, sous l’impulsion de Luca Banchi est revenue du Diable Vauvert. Les chiffres ne mentent pas. Derniers après 8 journées, les SIGmen ont ensuite cravaché pour signer un magnifique ratio de 16 victoires pour 10 défaites lors des 26 journées suivantes. Voilà sans nul doute une belle illustration de cette ‘‘force du dernier’’, de ce ‘‘power of the last’’. Faisons un petit arrêt sur image et faisons un classement de la Betclic ELITE entre la 9ème et la 34ème journée. A ce compte la SIG Strasbourg est sur le podium, oui sur le podium ! En effet, seuls Monaco (19v-7d) et LDLC ASVEL (18v-8d) ont fait mieux que les SIGmen (c.f. les deux classements ci-dessous). Ce classement, empirique au demeurant, n’est en aucun cas gageure d’un bon parcours à venir en Playoffs, mais il a le mérite de situer plus précisément le curseur du travail mis en place par coach Banchi.

Il y a 6 mois il disait : « Il ne faut pas jeter ou tenter d’enfouir l’énergie qui émane d’une crise. Bien sûr nous sommes dans une position inconfortable. En revanche je sais qu’il y a une énergie, une puissance qui nous pouvons explorer et utiliser afin de devenir de meilleures personnes, de meilleurs joueurs et une meilleure équipe ». Cette force, ce ‘‘power of the last’’ est sur quoi il n’a eu de cesse de s’appuyer. Il avait prévenu en novembre 2022 : « Je suis ici pour une chose et une seule : engranger des victoires ». Un quart de Finale de BCL et une place en Playoffs du championnat de France plus tard, on peut dire que lorsqu’il met le bleu de chauffe, il ne fait pas semblant !

Place maintenant à ce que tout le monde attend : les Playoffs. Arrivés à ce stade de la compétition alors que personne en France ne les attendait, les SIGmen sont dorénavant au pied d’une montagne. Derniers qualifiés pour le grand 8 de fin de saison, Luca Banchi et ses hommes savent sur quoi s’appuyer pour tenter de faire trembler Monaco, l’ultra favori pour le titre. Que personne n’en doute, peu importe les innombrables aléas de cette saison, cette équipe compte bien montrer que sa place en Playoffs est liée à beaucoup de choses : travail, abnégation, implication, sérieux, concentration, mental, hargne, détermination ou encore dévotion… Tout sauf un hasard ou un coup de chance. Et vous pouvez le croire, cette qualification n’est en aucun cas une arrivée.  Celle-ci est une étape pour un collectif qui veut se donner les moyens de montrer encore et encore que rien n’est impossible !

#PowerOfTheLast
 
tableauclassement.jpg