Image
maxim_ilvovskiy2.jpg
20 avr 23 - Résumé de match - Espoirs

[Espoirs] Monaco stoppe la série

Match en retard de la 29ème journée du championnat Espoirs avec le déplacement de nos jeunes sur le parquet de Monaco. Un match durant lequel un trou d’air dans le 3ème quart s’est révélé lourd de conséquence, car nos SIGmen se sont inclinés 63 à 61.

Image
bandeau_credit_agricole_new.jpg
Avec six victoires de rang les Espoirs de la SIG Strasbourg n’avaient qu’une seule ambition au moment du coup d’envoi du match face à Monaco, poursuivre cette série afin de continuer à rêver en une qualification pour le trophée du futur.

Sur le parquet d’une Roca Team dans le ventre mou du classement (11V/17D), coach Boess commençait avec un cinq majeur qui avait fière allure : Rieber, Pietrus, Belle, Correa et Ilvovskiy. Grace à eux l’équipe entrait parfaitement dans la rencontre en prenant rapidement les commandes : 5-10, 5’. Mais peu de temps après nos jeunes se laissaient surprendre et, les rotations s’opérant, Monaco en profitait pour passer un 8-2 et prendre la tête après 7’30 : 13-12. Dominés aux rebonds (14-8), nos Espoirs avaient du mal à contenir la fougue locale, mais malgré tout Illan Pietrus et ses potes étaient devant à la fin du 1er quart-temps : 17-18 (éval : 19-19).

Plus incisifs, nos jeunes affichaient une belle adresse au retour en jeu, mais, même après avoir pris 6pts d’avance, les Alsaciens n’arrivaient pas à capitaliser si bien que l’écart revenait à ce petit point d’écart à 5’ de la pause : 26-27, 15’. Simon Correia nous sortait une mi-temps de bonne facture (6pts-3rbs-2pds) pour répondre à l’un des meilleurs jeunes monégasques de la saison Mohammad Amini. Simon était bien suppléé par Mathéo Coffi, très propre lors de ses entrées, et tout ce petit monde réussissait à faire un mini break obligeant Monaco à prendre un temps-mort : 28-32, 15’. Choix payant car derrière les locaux accéléraient et à la pause nous étions derrière : 35-32, 20’ (37-32).

Monaco revenait avec de belles intentions, mais la jeune garde de la SIG Strasbourg étaient aussi présente. Même si la réussite n’était pas au rendez-vous, la défense était en place, si qu’après 4’30 dans le quart les SIGmen reprenaient les rênes de la rencontre : 37-39, 24’30. Problème, à peine le temps de le dire et la machine se grippait et la sentence était sans appel : un 8-0 obligeait coach Boess à prendre un temps-mort à 2’40 de la fin du quart (45-39, 27’20). Hélas les choses ne s’arrangeaient pas et le petit run se transformait en une claque avec un 14-2 qui faisait mal pour finir le 3ème quart-temps : 51-41 (52-39).

L’entame de la dernière période était difficile avec beaucoup de déchets de part et d’autre. La conséquence sur le score était claire avec assez peu de points en quatre minutes : 55-45, 34’. A -7 à 4’ de la fin, rien n’était perdu, mais il allait falloir trouver les leviers à activer rapidement : 59-52, 36’. Avec un Ilan Pietrus en panne d’adresse (3/15), l’équipe s’en remettait à Mike Belle (10pts-9rbs-3pds) et Maxim Ilvovskiy (18pts-4rbs-2pds) et le choix s’avérait payant car à 2’30 du buzzer Monaco devait prendre un temps-mort en sentant le souffle des Alsaciens dans leur nuque : 62-57, 37’30. Les jeunes Roca Boys buttaient sur la défense des SIGmen et une minute de la fin tout était de nouveau ouvert : 62-59, 39’. Mieux encore, à 12 secondes du terme Bastien Rieber ramenait l’équipe à une unité et sur la remise en jeu qui suivait Harold Tchoua interceptait, mais hélas le tir de ce même Bastien faisait gamelle et c’est sur la ligne des lancers-francs que Monaco verrouillait sa victoire finale 63 à 61 (éval : 59-60).

On y aura cru jusqu’à la fin, mais le gros trou d’air du 3ème quart-temps ainsi que les 17 rebonds offensifs abandonnés à Monaco ont fait mal à nos jeunes SIGmen qui se sont pourtant battus sans relâche. La série de victoire se stoppe donc à 6. Il faudra vite remettre le pied à l’étrier afin de continuer à garder le trophée du futur en ligne de mire.