Basket
header_sigarmy.jpg
bandeaux VIP.jpg
bandeaux VIP.jpg
RESERVATION PSH / PMR
Rendez-vous sur le site de notre partenaire Yoolabox.com
credit_mutuel_forum.jpg

Le Crédit Mutuel Forum pour franchir un cap

SIG ARENA recherche actuellement un(e) chef(fe) de projet construction-exploitation-développement. Les candidatures pour cette offre sont à adresser par email à : contact@sigarena.fr avec l’objet « Poste chef(fe) de projet ARENA». 

ARENA DE LA SIG STRASBOURG
CHEF(FE) DE PROJET CONSTRUCTION-EXPLOITATION-DEVELOPPEMENT
FUTUR(E) DIRECTEUR(TRICE) DE L’ARÉNA
FICHE DE POSTE : ICI

 

Vendredi 22 novembre 2019, au siège de l’Eurométropole, a eu lieu la conférence de presse « une nouvelle étape pour le projet Crédit Mutuel Forum », en présence de Robert Herrmann, président de l’Eurométropole, et de Martial Bellon, président du directoire de la SIG Strasbourg.

C’est au neuvième étage du bâtiment, dans le bureau de Robert Herrmann que les deux dirigeants ont accueilli la presse. Après avoir remercié l’assemblée de sa présence, le président de l’Eurométropole a tenu à rappeler qu’il a « …toujours été favorable à la modernisation et à l’extension du Rhenus Sport pour en faire une Arena à la hauteur du projet porté par la SIG Strasbourg. Ce projet est important pour l’avenir du club : il lui permettra de grandir, d’accroître son budget, d’investir dans l’ambition sportive du club pour former et recruter les meilleurs talents et contribuer au rayonnement de notre territoire, en France comme en Europe… ».

Ce projet, dont le coût global sera de l’ordre de 40 M€ HT a été « … depuis sa genèse, largement soutenu par l’Eurométropole… » comme l’a rappelé Robert Herrmann avant d’annoncer qu’il allait proposer aux élus le 29 novembre de subventionner le projet « …à hauteur de 7,8 M€, d’apporter une garantie d’emprunt à hauteur de 6,5 M€ (50% de l’emprunt de 13 M€ pour l’Arena), tout en assurant la garantie in fine des hypothèques puisqu’il s’agit d’un bien public dont l’Eurométropole va transférer, pour une durée de 50 ans, la gestion à la SIG… ».

Le président Martial Bellon avait rappelé à plusieurs reprises,  lors des différentes conférences de presse qui ont jalonné l’avancement de ce projet, que celui-ci était innovant à bien des égards et cela a été mis en avant par le président Robert Herrmann « …les doutes et les interrogations, voire les incompréhensions réciproques qui ont pu intervenir dans le cheminement de ce dossier, sont pour moi liées à la nature même de ce projet et de son montage : un montage économique inédit pour la rénovation/extension d’une salle de sport pour un club sportif professionnel en France : il s’appuie sur un Bail Emphytéotique Administratif (BEA) d’une durée de 50 ans, qui transfère les droits et obligations du propriétaire de cet équipement public à la SIG. C’est un cas unique, à ce jour, en France, pour un club de basket professionnel… ».

Robert Herrmann : « Je suis confiant dans la capacité de la SIG à réussir »
« …Lors de la séance de la commission permanente du 25 octobre 2019, les élus du Conseil de l’Eurométropole ont auditionné, à mon invitation, l’équipe porteuse du projet, réunie autour du président du directoire de la SIG Strasbourg, Martial Bellon. Nous avons aussi pu entendre l’intervention des représentants de la Caisse des Dépôts et Consignations - Banque des Territoires, qui doit intervenir dans l’actionnariat de la société SIG ARENA. Les conditions posées par cet actionnaire public national - dont la signature est respectée- lui aussi soutien du projet ne tiennent pas qu’à la signature d’un BEA par l’Eurométropole ; elles tiennent aussi à des conditions économiques et de portage du projet par la société SIG ARENA comme le prix certifié ou la consolidation de la Maîtrise d’ouvrage (équipe de conduite du chantier). L’accord définitif de délivrance des prêts bancaires est aussi soumis à la levée de plusieurs conditions, pour partie identiques à celles énoncées par la Caisse des Dépôts comme investisseur. La Caisse des dépôts, agissant à la demande tant de la SIG que de la collectivité, a d’ailleurs entamé une démarche de finalisation du projet, qui est désormais bien engagée… » a tenu à préciser Robert Herrmann avant d’ajouter «…nous allons laisser à la SIG la gestion d’un bien public. Ce n’est pas un acte anodin. Nous avons fait les audits et les contrôles nécessaires pour vérifier la soutenabilité économique du projet et sa compatibilité avec les règles françaises et européennes qui encadrent le soutien financier public à des projets privés. Il en résulte que le projet comporte des risques, comme tout projet de cette envergure, mais qu’il est soutenable si on exclut les aléas majeurs. Il rentre également dans le cadre des règles sur les aides publiques à condition que le pilotage financier du projet soit extrêmement rigoureux. C’est pourquoi je proposerai au Conseil de l’Eurométropole réunie lors de sa séance du 29 novembre prochain, d’adopter une nouvelle promesse de BEA pour la société SIG ARENA d’une durée d’un an, rendue applicable dès la levée des conditions posées par les partenaires financiers de la SIG ARENA : la CDC et les banques. Conditions indispensables à la réalisation de ce projet, je proposerai également le déclassement de l’emprise du projet (lors de la commission permanente), ainsi que le vote d’une subvention d’équipement de 7,8 M€ et la garantie d’emprunt à hauteur de 6,5 M€. Il reste désormais plusieurs mois à la SIG pour réunir les conditions demandées par les financeurs publics et privés du projet. Je suis, pour ma part, confiant dans la capacité de la SIG à réussir… ».
Martial Bellon : « le projet engage une nouvelle étape et entre dans sa phase opérationnelle »
Après ces déclarations, le président du directoire de la SIG Strasbourg a pris la parole. Il a d’abord remercié le président de l’Eurométropole ainsi que l’assistance et il a rappelé que « …le projet d’Aréna porté par la SIG Strasbourg a été lancé il y a cinq ans. Il va engager une nouvelle étape et entrer dans sa phase opérationnelle… ». Il était donc de bon ton de faire un petit retour sur l’historique de ce projet innovant dans l’univers du sport français : «…depuis 2015, de nombreuses étapes ont été franchies. Nous avions commencé avec les pré-études de faisabilité au cours desquelles les collectivités étaient déjà présentes à nos côtés pour les prémices de ce projet novateur. 

Les résultats de ces pré-études avaient confirmé le bien-fondé de notre réflexion et nous avions donc logiquement poursuivi avec la définition du programme fonctionnel détaillé. Ensuite, les études d’avant-projet avaient permis d’aboutir en décembre 2018 à une nouvelle étape importante avec le dépôt du dossier de demande du Permis de Construire, qui a été délivré en juillet 2019 par la Ville de Strasbourg. En parallèle, avec les bons conseils et le savoir-faire d’un partenaire historique du projet, la Banque des Territoires, nous avons convaincu 4 banques (BNP Paribas, Caisse d’Epargne Grand Est Europe, Crédit Agricole Alsace-Vosges et Banque Palatine) de nous accompagner, ce qui n’était pas évident compte-tenu du contexte général des banques françaises à l’égard du sport professionnel. Convaincue également, la Banque Fédérative du Crédit Mutuel a décidé de participer à cette aventure en donnant son nom à la future enceinte qui s’appellera désormais le Crédit Mutuel Forum. Première en France, car le partenaire « namer » s’est engagé avant même la pose de la première pierre. Enfin, nous avons également obtenu le soutien de la Région Grand Est et du Département du Bas-Rhin qui ont tous les deux délibérés sur des subventions d’investissement respectivement à hauteur de 5.9 M€ et 3.4 M€… ».

Il est évident que ce type de projet, innovant et original dans son montage, a nécessité un travail colossal et le président Martial Bellon en a exposé quelques jalons tout en remerciant les partenaires de ce projet : « …Nous avons beaucoup travaillé et en particulier pour répondre aux questions juridiques soulevées par le caractère innovant de notre montage. Nous profitons de cette occasion pour remercier nos partenaires mais aussi et surtout l’Eurométropole et la Ville de Strasbourg, la Région Grand Est, le Département du Bas-Rhin, les services de l’Etat, en local avec la Préfecture mais également au plus haut niveau avec le Ministère des Sports, le Ministère des Collectivités Locales et le Ministère de l’Economie et des Finances…». Le président de la SIG Strasbourg qui n’a d’ailleurs pas hésité, en compétiteur qu’il est, à faire un parallèle sportif pour « …cette étape ardue, que nous pourrions assimiler à un col hors catégorie dans les Alpes, alors que nous pensions initialement devoir franchir le Ballon d’Alsace, a duré plus de temps que prévu. Dans le sport de haut niveau, l’essentiel n’est pas simplement de participer mais d’avoir des résultats. Dans le cas présent, le résultat est positif, nous avons franchi tous les obstacles juridiques et administratifs que nous avons rencontrés… ».

Avant d’informer sur les prochaines étapes de ce projet, Martial Bellon a « …remercié chaleureusement le président, les élus et les services de l’Eurométropole pour leur soutien au projet qui sans eux ne pourrait voir le jour. Nous sommes convaincus que nous allons ouvrir une nouvelle voie, vertueuse des deniers publics, permettant aux clubs professionnels de se développer en devenant responsables de leur outil de production… ».

Les prochaines étapes 
« …début décembre, nous lancerons une consultation afin de désigner une assistance à maitrise d’ouvrage (AMO) qui aura deux missions :
  1. L’AMO nous accompagnera dans la mise en œuvre d’un appel d’offres constructeur jusqu’à la signature du contrat de conception-construction. L’objectif est de lancer l’appel d’offres au premier trimestre 2020 et de parvenir à une signature de ce contrat au cours de l’été 2020. Le lauréat pourra alors commencer la dernière phase des études avant de lancer les travaux dont la durée est estimée à 24 mois. La première pierre devrait être posée au cours de l’automne 2020.
  2. L’AMO aura également pour mission de nous accompagner dans la conduite de l’opération jusqu’à la réception de l’équipement.
En parallèle à ce travail, nous finaliserons, la capitalisation de la société de projet, le contrat de prêt avec les banques, le contrat final de « naming », le passage en commission d’homologation, etc.
 
Il reste encore 3 ans de travail et de patience avant de jouer le premier match dans le nouveau Crédit Mutuel Forum, mais le train est maintenant sur les rails et toutes les conditions sont désormais réunies pour qu’il arrive à sa destination finale à l’automne 2022… ».